La mobilisation s’organise contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). Ce mercredi soir à Saint-Denis, plusieurs députés de l’opposition ont lancé la collecte de signatures pour l’organisation d’un référendum d’initiative populaire. Une plateforme internet a été mise en place il y a une semaine. Depuis, des citoyens s’engagent pour tenter d’empêcher le projet du gouvernement.

 

« Voilà l’arme, aujourd’hui, qui les effraie. Ils ont peur de votre tablette, peur de votre ordinateur », estime le député François Ruffin. S’engager avec son clic et sa souris, c’est ce qu’a fait le créateur du compte Twitter« Aide référendum ». Ni encarté, ni militant, il a eu du mal à signer et partage des conseils pour aider les internautes. « C’est extrêmement compliqué. Certaines personnes sont assez frustrées de ne pas pouvoir signer à cause d’un outil qui a été mal conçu ».

Les Français, attachés à leur patrimoine

Une semaine après sa création, plus d’un millier de personnes suivent son compte, des internautes au profil très divers. « Beaucoup de Français le prennent à cœur. Déjà on l’a vu avec Notre-Dame, ils sont assez attachés à leur patrimoine et les Aéroports de Paris, ça fait partie du patrimoine français quand même. En plus de ça, beaucoup de personnes ne veulent pas revivre ce qui s’est passé avec les autoroutes ».

Pour Raymond, « gilet jaune » parisien, la mobilisation se fera elle dans l’espace public : « La première chose qu’on a faite, c’était d’organiser une réunion publique explicative à la fois sur le versant économique et sur le versant juridique. Et après, nous allons retourner dès samedi prochain sur notre rond-point avec un ordinateur permettant aux personnes de remplir le questionnaire ».

Résultat dans neuf mois

Et même si le mouvement des « gilets jaunes » s’essouffle, Raymond est optimiste. « C’est une bataille qui a une dimension concrète puisqu’au bout, la possibilité de gagner quelque chose ».

Pour voir si le combat aboutira, réponse dans neuf mois, date de clôture du site qui devra avoir atteint 4,7 millions de signatures.

RFI

MaliwebInternational
La mobilisation s’organise contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). Ce mercredi soir à Saint-Denis, plusieurs députés de l’opposition ont lancé la collecte de signatures pour l’organisation d’un référendum d’initiative populaire. Une plateforme internet a été mise en place il y a une semaine. Depuis, des citoyens s’engagent pour...