L’ancien président français s’est exprimé sur les récents coups d’Etat au Burkina Faso et au Mali.

 

Invité sur Mardi Politique de RFI, l’ancien président de la République française, François Hollande s’est prononcé sur la situation politico-sécuritaire au sahel. Pour l’ancien locataire de l’Elysée, il est clair que les récents putschs dans certains de la sous-régions profitent à la Russie qui étend son influence sur le continent.

« Ces coups d’Etat ont été utilisés par les russes pour mettre la France dehors…. C’est la Russie qui agit. On le voit bien au Burkina Faso, lorsqu’il y a des attaque contre l’ambassade de France, on voit les drapeaux russes brandis« , a déclaré celui a dirigé la France du 15 mai 2012 au 14 mai 2017.

Une réaction qui intervient quelques jours après le coup d’Etat au Burkina Faso. Le capitaine Ibrahim Traoré a renversé le Lieutenant-Colonel Paul Henri Damiba, au pouvoir depuis la chute de Roch Kaboré en janvier 2022. Le patron du russe Wagner a apporté son soutien au nouvel homme fort du Burkina Faso, alimentant la polémique sur une probable collaboration entre l’armée burkinabè et les paramilitaires de la cette société russe de sécurité privée dont le chef est un proche de Vladimir Poutine.

Les relations se sont détériorés entre la France et ses partenaires du Sahel. L’armée française est accusée de soutenir les groupes armés. Les dernier soldats de Barkhane ont quitté le Mali le mois dernier mettant un terme à 9 ans d’engagement militaire.

Source : Actu Cameroun