Lors d’un salon sur l’armement qui se tenait près de Moscou ce lundi 15 août, Vladimir Poutine a affirmé que la Russie était prête à développer “des coopérations internationales en matière d’armement”. Le chef de l’État tend notamment la main aux pays d’Amérique latine, de l’Asie et d’Afrique. 

 

C’est une déclaration inquiétante que vient de faire Vladimir Poutine, dans ce contexte de guerre en Ukraine. À l’occasion d’un salon de l’armement qui se tenait ce lundi 15 août près de Moscou, le président russe a affirmé que la Russie était prête à développer “des coopérations internationales en matière d’armement” et à vendre des armes de pointe à ses alliés. Le chef de l’État souhaite également développer de nouvelles technologies militaires

“Nous avons l’intention de développer activement des coopérations internationales en matière d’armement, afin de créer de nouvelles armes et du matériel militaire, a clairement évoqué Vladimir Poutine. Aujourd’hui, la Russie maintient des contacts cordiaux avec les pays d’Amérique latine, de l’Asie et d’Afrique et peut leur fournir des armes et des systèmes de défense antiaérienne.” Selon le chef d’État, la Russie “est prête à offrir à ses partenaires et alliés les types d’armes les plus modernes. Des armes légères aux véhicules blindés et à l’artillerie, en passant par les avions de combat et les drones”.

Vantant l’armement du pays devant 1 500 participants, Vladimir Poutine est allé plus loin durant sa prise de parole : celui-ci a affirmé vouloir “interdire toute forme de russophobie et de néonazisme”. Entre 2017 et 2021, la Russie s’est imposée comme le deuxième exportateur d’armement dans le monde, détenant près de 19% du marché mondial,  selon le rapport du Stockholm Institute (Sipri). Par ailleurs, le directeur de l’agence fédérale russe de la coopération en armement, Dmitri Chougaev a annoncé ce lundi que la Russie avait signé pour 16 milliards de dollars de nouveaux contrats d’exportation d’armes en 2022.