Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy s’est exprimé brièvement à midi, au lendemain du discours de Carles Puigdemont, le chef du gouvernement régional catalan, qui a déclaré l’indépendance de la Catalogne tout en suspendant les effets. Le Premier ministre a notamment demandé des clarifications et a dénoncé la “confusion délibérée” de Puigdemont. Réunion en urgence Plus tôt dans la journée, Le gouvernement espagnol s’est réuni en urgence pour décider d’une réponse à l’annonce d’une déclaration d’indépendance de la Catalogne suspendue pour donner une chance d’un dialogue avec Madrid, qui a souligné que “toutes les options” étaient possibles.

Mariano Rajoy premier ministre espagnol

Le Conseil des ministres extraordinaire, présidé par le conservateur Mariano Rajoy, a démarré à 09H00 (07H00 GMT) et devait décider des mesures à prendre au lendemain d’une séance parlementaire confuse au parlement catalan. Pendant cette séance où l’on attendait qu’il se prononce sur l’indépendance, le président catalan Carles Puigdemont a estimé avoir reçu un “mandat” du peuple pour la mener à bien.

Un “moment historique”, se réjouit Puigdemont M. Puigdemont a estimé que sa région vivait un “moment historique”, s’appuyant sur la victoire du “oui” à l’indépendance à 90% des voix avec 43% de participation, lors du référendum – interdit et contesté – qui s’est tenu le 1er octobre. Mais dans les minutes qui ont suivi, le président catalan a immédiatement proposé de “suspendre les effets de la déclaration d’indépendance”. Soufflant le chaud et le froid, il a ensuite signé avec les membres du gouvernement et les élus de la majorité séparatiste une déclaration d’indépendance, après la séance parlementaire.

Par 7sur7.be 

MaliwebInternational
Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy s’est exprimé brièvement à midi, au lendemain du discours de Carles Puigdemont, le chef du gouvernement régional catalan, qui a déclaré l’indépendance de la Catalogne tout en suspendant les effets. Le Premier ministre a notamment demandé des clarifications et a dénoncé la “confusion...