Le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud du Royaume d’Arabie Saoudite, a livré une allocution, mercredi 23 septembre dernier, lors de la 75ème Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, aux USA.

Le Royaume d’Arabie saoudite a affirmé que le monde est aujourd’hui confronté à un défi majeur, représenté par la pandémie Corona et ses impacts sanitaires, humanitaires et économiques, qui démontrent le besoin urgent pour tout le monde de s’unir pour faire face aux défis communs auxquels l’humanité et confrontée, et qu’il continue de faire pression pour que les efforts de réponse internationaux soient déployés pour faire face à la pandémie et à ses effets.

A cet égard, le Royaume d’Arabie saoudite a indiqué qu’en tant que Présidente du G20, il coordonnait les efforts internationaux en organisant en mars dernier un sommet au niveau des dirigeants pour coordonner les efforts mondiaux de lutte contre cette pandémie et limiter son impact humanitaire et économique.

Le Royaume a souligné qu’il poursuivait dans son environnement régional et international une politique fondée sur le respect des lois et des normes internationales, la recherche continue de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité dans son environnement, le soutien politiques aux conflits et la lutte contre l’extrémisme sous toutes ses formes.

Le Royaume a affirmé que, sur la base de sa position dans le monde islamique, il assume une responsabilité spéciale et historique, qui est de protéger la foi islamique des tentatives de dénaturation des organisations terroristes et des groupes extrémistes, appelant à l’intensification des efforts et à une action internationale conjointe pour faire face aux défis majeurs auxquels l’humanité est confrontée dans le domaine du changement climatique et de la lutte contre la pauvreté et la criminalité, la propagation des épidémies et d’autres défis qui nécessitent de renforcer la coopération de tous pour œuvrer à un avenir radieux dans lequel les générations futures vivront en sécurité, la stabilité et la paix.

C’est ce qui ressort du discours du Royaume prononcé à distance par le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz dans le cadre des travaux de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York et dans lequel il a dit :

«Au nom d’Allah le Tout miséricordieux le Très Miséricordieux Majestés, Excellences et Altesses Votre Excellence Président de l’Assemblée générale des Nations Unies

Votre Excellence le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

Participants Honorables délégués

Que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde et les bénédictions de Dieu

Je voudrais tout d’abord adresser mes félicitations particulières à SEM Volkan Bozkir pour son élection à la présidence de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, en lui souhaitant plein succès dans l’exercice de ses fonctions

Je remercie également chaleureusement son prédécesseur, M. Tijani Muhammad Pandey, Président de la session précédente, pour ses efforts considérables, et je ne manque pas de saluer dans ce contexte le travail distingué accompli par Son Excellence le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Antonio Guterres, à accroître l’efficacité des travaux des organismes des Nations Unies, afin d’atteindre leurs objectifs et les objectifs de leur charte.

Je vous parle aujourd’hui du pays de l’Islam, berceau de la révélation et de orientation des musulmans, en vous adressant un message dans lequel nous nous appuyons sur les enseignements de notre vraie religion islamique, de notre culture arabe et de nos valeurs humaines communes, dans le cadre desquels nous appelons à la coexistence, à la paix et à la modération et à la solidarité entre les pays du monde et leurs peuples face aux défis humanitaires communs exceptionnels auxquels notre monde est confronté.

Le monde d’aujourd’hui est confronté à un grand défi, représenté par la pandémie du Coronavirus et ses impacts sanitaires, humanitaires et économiques, qui ont démontré le besoin urgent pour nous tous de nous unir pour faire face aux défis communs de l’humanité.

Le Royaume, en tant que président du G20, a coordonné les efforts internationaux en organisant en mars dernier un sommet au niveau des dirigeants pour coordonner les efforts mondiaux de lutte contre cette pandémie et limiter son impact humanitaire et économique».

Au cours du sommet, le Royaume a annoncé la fourniture de 500 millions de dollars pour soutenir les efforts de lutte contre la pandémie et améliorer la préparation et la réponse aux situations d’urgence. Il continue de faire pression pour que les efforts de réponse internationale soient déployés pour faire face à la pandémie et à ses effets.

Le Royaume est également l’un des plus grands donateurs dans le domaine de l’aide humanitaire et du développement. Il ne fait aucune distinction dans ces efforts pour des raisons politiques, ethniques ou religieuses. Le Royaume a fourni au cours des trois dernières décennies plus de 86 milliards de dollars d’aide humanitaire, au profit de 81 pays bénéficiaires.

“Honorables participants

Depuis la création de cette organisation, mon pays, a été à l’avant-garde des pays qui cherchent à instaurer la paix et la sécurité internationales, et a toujours travaillé et fait des efforts pour arbitrer et trouver des solutions pacifiques aux différends, en essayant de les éviter et en soutenant la sécurité, la stabilité, la croissance et la prospérité. Cependant, la région du Moyen-Orient a souffert, et continue toujours, de confronter de grands défis sécuritaires et politiques qui menacent la sécurité de sa population et la stabilité de ses pays.

Notre région a souffert pendant de longues décennies des forces de l’extrémisme et du chaos essayant d’imposer leurs politiques et orientations en vue de reformuler le présent et l’avenir des pays de la région, indifférents aux aspirations de leurs peuples pour la croissance, la prospérité et la paix. Nous avons choisi dans le Royaume d’Arabie saoudite une voie pour l’avenir à travers la Vision 2030 du Royaume, à travers laquelle nous aspirons à être une économie et une société pionnières qui interagit avec son environnement, contribuant activement à la renaissance de l’humanité et de la civilisation humaine.

Dans son environnement régional et international, le Royaume mène une politique basée sur le respect des lois et normes internationales, la recherche continue de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité dans son environnement, le soutien aux solutions politiques aux conflits et la lutte contre l’extrémisme sous toutes ses formes et manifestations».

«Honorables participants

Le Royaume a tendu la main pour la paix avec l’Iran et l’a traité au cours des dernières décennies avec positivité et ouverture, et a reçu ses présidents à plusieurs reprises en vue de discuter des moyens de construire des relations de bon voisinage et de respect mutuel. Il s’est félicité des efforts internationaux pour gérer le programme nucléaire de l’Iran, mais le monde entier a vu à maintes reprises l’exploitation de ces efforts par le régime iranien pour accroître ses activités expansionnistes, construire ses réseaux terroristes, utiliser le terrorisme et gaspiller les capacités et la richesse du peuple iranien en vue de réaliser des projets d’expansion qui n’ont abouti qu’au chaos, à l’extrémisme et au sectarisme».

Dans le prolongement de cette approche agressive, le régime iranien a ciblé l’année dernière les installations pétrolières du Royaume, en violation flagrante des lois internationales dans une attaque contre la paix et la sécurité internationales, d’une manière qui confirme que ce régime ne tient pas compte de la stabilité de l’économie mondiale et de la sécurité des approvisionnements en pétrole sur les marchés mondiaux. Ce régime a continué à travers ses agents de cibler le Royaume, avec plus de 300 missiles balistiques et plus de 400 drones en violation flagrante des résolutions 2216 et 2231 du Conseil de sécurité. Les expériences avec le régime iranien nous ont appris que des solutions partielles et des tentatives d’apaiser n’arrêtent pas ses menaces à la paix et à la sécurité internationales. Une solution globale et une position internationale ferme qui garantissent de s’attaquer radicalement aux armes de destruction massive par le régime iranien, de l’empêcher de développer son programme de missiles balistiques, et de cesser son ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays et son parrainage du terrorisme.

“Honorables congressistes

L’ingérence du régime iranien au Yémen à traevers le coup d’Etat de la milice “houthi” qui lui est affiliée contre l’autorité légitime a conduit à une crise politique, économique et humanitaire dont souffre le peuple frère yéménite et constitue une source de menace pour la sécurité des pays de la région et des voies navigables vitales pour l’économie mondiale. En outre, ces milices font obstacle à l’acheminement de l’aide humanitaire au peuple yéménite, en entravant tous les efforts de parvenir à une solution politique au Yémen et en faisant fi des efforts de calme, dont le dernier a été la déclaration de la Coalition en avril dernier pour un cessez-le-feu en réponse à l’appel des Nations Unies et pour fournir une occasion de soutenir la lutter contre l’épidémie Coronavirus “Covide-19” au Yémen, or ces putschistes continuent toujours de cibler les civils aux Yémen et au Royaume d’Arabie saoudite.

Nous affirmons que le Royaume ne sera pas complaisant dans la défense de sa sécurité nationale, ni n’abandonnera le peuple frère yéménite tant qu’il n’aura pas recouvré sa pleine souveraineté et son indépendance face à la domination iranienne. L’Arabie saoudite continuera à fournir un soutien humanitaire au peuple yéménite, et nous continuerons également de soutenir les efforts de l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Yémen, conformément à l’initiative du Golfe, les résultats du dialogue national global yéménite et la résolution 2216 du Conseil de sécurité.

Le terrorisme et l’idéologie extrémiste constituent un défi majeur auquel le monde entier est confronté. Nous avons réussi ensemble ces dernières années à obtenir des succès importants dans la lutte contre les organisations extrémistes, notamment en mettant fin au contrôle par Daech des territoires en Irak et en Syrie, grâce aux efforts de la coalition internationale. Les forces de la coalition pour le soutien de la légitimité au Yémen ont réussi de leur côté à porter des coups importants à al-Qaïda et à Daech au Yémen.

Pour réussir dans notre lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, il faut intensifier nos efforts conjoints en faisant face à ce défi d’une manière globale notamment en luttant contre le financement du terrorisme et l’idéologie extrémiste. Le Royaume a porté main forte à nombre d’institutions internationales qui contribuent à soutenir les efforts conjoints pour relever ce défi. Le Royaume a soutenu le Centre international des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, avec un montant de 110 millions de dollars. Il a créé le Centre mondial de lutte contre la pensée extrémiste (Etidal), et héberge également le Centre international pour le ciblage du financement du terrorisme.

Au Royaume d’Arabie Saoudite, nous assumons, sur la base de notre position dans le monde islamique, une responsabilité spéciale et historique, qui est de protéger notre croyance islamique tolérante contre les tentatives de déformation commises par les organisations terroristes et les groupes extrémistes. La religion islamique, qui considère que le meurtre d’une âme humaine égal à tuer tous les gens, est sans aucun doute innocente de tous les crimes odieux et les atrocités commises en son nom par les forces du terrorisme et de l’extrémisme.

Les organisations terroristes et extrémistes trouvent un environnement fertile pour s’installer et se propager dans les pays qui souffrent des divisions sectaires, de la faiblesse et de l’effondrement des institutions étatiques. Si nous voulons gagner notre bataille contre le terrorisme, nous ne devons pas nous montrer complaisants face aux Etats qui parrainent le terrorisme et le sectarisme, et nous opposer fermement aux Etats qui soutiennent les idéologies extrémistes transnationales, et qui cherchent à couvrir leur extrémisme et leur nature anarchique et destructrice par de faux slogans politiques.

La paix au Moyen-Orient est notre choix stratégique et notre devoir est de ne ménager aucun effort pour œuvrer ensemble à la réalisation d’un avenir radieux dominé par la paix, la stabilité, la prospérité et la coexistence entre tous les peuples de la région”.

“Le Royaume soutient tous les efforts visant à faire avancer le processus de paix, et a lancé des initiatives de paix depuis 1981, dont l’initiative de paix arabe qui est la base d’une solution globale et juste au conflit arabo-israélien garantissant que le peuple palestinien frère obtienne ses droits légitimes, dont en premier lieu l’établissement de son Etat indépendant avec Al Qods-Est pour capitale. Nous appuyons également les efforts déployés par l’actuelle administration américaine pour ramener la paix au Moyen-Orient en faisant asseoir les parties palestinienne et israélienne à la table des négociations pour parvenir à un accord juste et global.

Tout en suivant avec inquiétude l’évolution de la situation en Libye, nous appelons tous les frères libyens à s’asseoir à la table des négociations et à se tenir ensemble pour préserver l’unité et l’intégrité de la Libye. Nous condamnons l’ingérence étrangère en Libye. Et nous appelons également à une solution pacifique en Syrie, le départ des milices et des mercenaires et la préservation de l’unité du sol syrien.

Nous sommes également du côté du peuple libanais frère exposé à une catastrophe humanitaire en raison de l’explosion dans le port de Beyrouth, résultat de la domination du Hezbollah terroriste, affilié à l’Iran, qui cherche à prendre les décisions au Liban par la force des armes, ce qui a conduit à la paralysie des institutions constitutionnelles de l’Etat. Aussi, est-il impérieux pour assurer la sécurité, la stabilité et la prospérité du Liban, de procéder au désarmement de ce parti terroriste.

Nous appelons, de ce forum, à intensifier les efforts pour une action internationale commune visant à faire face aux défis majeurs auxquels l’humanité est confrontée dans le domaine du changement climatique, et pour lutter contre la pauvreté et le crime organisé, la propagation des épidémies et d’autres défis qui nécessitent le renforcement de notre coopération pour œuvrer à un avenir radieux dans lequel les générations futures pourront vivre en sécurité, stabilité, et paix”.

El Hadj A.B. HAIDARA avec l’ASP

 

Fête Nationale d’Arabie Saoudite : Le Roi Mohammed VI félicite le Serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam !

SE Roi Mohamed VI

La Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al-Saoud, à l’occasion de la fête nationale de son pays. Dans ce message, S.M. le Roi exprime, en Son nom et en celui du peuple marocain, Ses chaleureuses félicitations au Roi Salmane Ibn Abdelaziz et Ses vœux les plus sincères au peuple saoudien de davantage de progrès et de prospérité sous la sage conduite du Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam. Saluant les relations fraternelles distinguées qui unissent les deux pays, le Souverain réaffirme Sa ferme détermination à poursuivre “notre action commune” en vue de renforcer ces relations et de les hisser au niveau des aspirations des deux peuples frères.

Message de félicitations de S.M. le Roi au Prince  héritier d’Arabie saoudite

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à S.A.R. le Prince Mohamed Ben Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud, Prince héritier du Royaume d’Arabie saoudite, vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense, à l’occasion de la fête nationale de son pays. Dans ce message, le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations à S.A.R. le Prince Mohamed Ben Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud et Ses sincères vœux au peuple saoudien frère de davantage de progrès et de prospérité, sous la sage conduite du Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud.

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebInternational
Le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud du Royaume d’Arabie Saoudite, a livré une allocution, mercredi 23 septembre dernier, lors de la 75ème Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, aux USA. Le Royaume d’Arabie saoudite a affirmé que le...