Dans le cadre de la célébration du 75è anniversaire du débarquement de Province, tenue la semaine dernière, le président français, Emmanuel Macron, a, comme décrit par l’histoire, rendu hommage aux vaillants tirailleurs sénégalais. Par conséquent, il a invité les maires à honorer les combattants africains en baptisant des rues, des places et communes françaises en  leurs noms.

 

Lors de la cérémonie de commémoration du débarquement de Province en date du 15 août 1944, à la nécropole nationale de Boulouris, dans le Var, où reposent 464 combattants de la 1ère armée française, Emmanuel Macron a rendu un vibrant hommage aux victimes de la reconquête du territoire français. Regroupés à l’époque sous le commandement du général de Lattre de Tassigny, chef de l’Armée d’Afrique, les 464 hommes étaient issus du continent africain. La célébration de cette date consiste à saluer la contribution des soldats des anciennes colonies pour la libération de la France, jadis occupée par les troupes hitlériennes. À lire le discours du président, « La très grande majorité des soldats de la plus grande force de l’armée française de la libération venaient d’Afrique ».Pour plus de précisions, Macron s’explique davantage : « Français d’Afrique du Nord, pieds noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs que l’on appelait sénégalais mais qui venaient en fait de toute l’Afrique subsaharienne. Et parmi eux des Guinéens, des Ivoiriens ».Ces combattants africains, poursuit Macron, pendant de nombreuses décennies, n’ont pas eu la gloire et l’estime que leur bravoure justifiait. Suivant les précisions du discours, la France a une part d’Afrique en elle. Et sur ce sol de province, cette part fut celle du sang versé, martèle le président. Devant les anciens combattants et résistants, Macron ajoute : « Ils ont fait l’honneur et la grandeur de la France. Mais qui se souvient aujourd’hui de leurs noms et de leurs visages ? ». « Ils sont des milliers à être sacrifiés pour défendre une terre lointaine, une terre souvent inconnue, une terre jusque-alors jamais foulée, une terre à laquelle ils ont à jamais mêlé leur sang », a-t-il évoqué. C’est suite à ces rappels que Macron extériorise : « Je lance aujourd’hui un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l’Afrique ».Notons qu’en 1944, près de 120 000 soldats originaires du Maghreb et d’Afrique noire ont débarqué sur les côtes de Province puis engagés pour la libération de ce pays.

Mamadou Diarra

Source : Le Pays

MaliwebInternational
Dans le cadre de la célébration du 75è anniversaire du débarquement de Province, tenue la semaine dernière, le président français, Emmanuel Macron, a, comme décrit par l’histoire, rendu hommage aux vaillants tirailleurs sénégalais. Par conséquent, il a invité les maires à honorer les combattants africains en baptisant des rues,...