En conférence de presse du 8 mars, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a annoncé la tenue du Forum de coopération internationale « la Ceinture et la Route » en mai prochain. Il a précisé que se réuniraient à Beijing plus de 20 chefs d’État, plus de 50 chefs d’organisations internationales, plus de 100 représentants ministériels, soit au total plus de 1 200 invités de divers pays et régions du monde.

conteneur marchandise port autonome

Wang Yi a prévenu que les dirigeants présents participeraient à la table ronde du sommet et qu’il y aurait une réunion d’ampleur de haut niveau. A part cela, six sessions thématiques seront organisées en parallèle autour des « cinq Tongs », à savoir la communication politique, la connexion des infrastructures, la circulation des marchandises, la fluidité du financement et enfin l’échange des personnes. A l’occasion, Beijing attirera à nouveau l’attention du monde entier et l’initiative de « la Ceinture et la Route » deviendra un sujet de discussion très chaud.

En automne 2013, le président chinois Xi Jinping a proposé l’initiative de coopération « la Ceinture et la Route ». Elle a pour ambition de renforcer la coopération internationale, d’aboucher les stratégies de développement, de réaliser des avantages complémentaires et de promouvoir le développement commun. Ces trois dernières années, les coopérations sur cette initiative ont progressé de façon constante, faisant l’objet d’un accueil général et d’une participation active de toute part concernée. Elle est devenue un des produits publics le plus populaire à l’internationale et la plate-forme de coopération internationale projetant la meilleure perspective. Aujourd’hui, la construction de « la Ceinture et la Route » est en plein essor. Le prochain forum sera l’occasion idéale pour faire un point sur le passé et l’avenir.

Selon Wang Yi, l’initiative appartient à la Chine et davantage au monde. Les droits d’auteur de l’initiative de « la Ceinture et la Route » appartiennent à la Chine, mais ses avantages sont partagés par tous les pays. En fait, son succès se base sur le fait qu’elle répond aux aspirations urgentes des pays littoraux de renforcer la coopération mutuelle et qu’elle met en avant des concepts d’ouverture et d’inclusivité tels que la discussion, la construction et le partage communs. Sur fond de montée du protectionnisme et de l’unilatéralisme, cette initiative devrait être la cause commune de tous les pays, qui devront se retrousser les manches pour agir. Elle contribuera à un rééquilibrage de la mondialisation économique et constitue une pratique importante pour la réalisation d’une communauté de destin humain.

Trois ans après l’annonce de l’initiative, le forum du prochain mai est l’activité de plus haut niveau. Il est aussi un événement diplomatique majeur qui joue un rôle pour promouvoir la coopération internationale et régionale. Wang Yi a exprimé ses trois souhaits pour l’organisation du forum. Premièrement, le forum peut réunir des idées convergentes, parvenir à une connexion des différentes stratégies et décider la direction pour réaliser une coopération complémentaire et une prospérité commune. Deuxièmement, il faut bien examiner les domaines clés de la coopération pour s’accorder sur de grands projets autour de l’interconnexion des infrastructures, du commerce et de l’investissement, du soutien financier et des échanges culturels, etc. Finalement, il est attendu de voir proposer des initiatives de coopération à long terme, concevoir un mécanisme de coopération à longterme sur l’initiative de « la Ceinture et la Route » et construire un réseau de partenariat plus pragmatique et plus étroit.

Bai Yang, journaliste au Quotidien du Peuple

 

MaliwebInternational
En conférence de presse du 8 mars, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a annoncé la tenue du Forum de coopération internationale « la Ceinture et la Route » en mai prochain. Il a précisé que se réuniraient à Beijing plus de 20 chefs d’État, plus de...