La communauté internationale ne cache pas son inquiétude sur la situation économique, politique et sociale que traverse la Libye ces derniers temps. Alors que le maréchal Haftar ne renonce pas à ses offensives dans le but de reprendre la ville de Tripoli, la situation quant à elle s’est considérablement dégradée.

 

Au regard de la situation, le président russe Vladimir Poutine a récemment fait savoir qu’il avait des sérieuses craintes de voir s’ouvrir un nouveau front islamiste. Pour le président de la Russie, il y a de réelles possibilités de voir des militants armés se rendre en Libye en passant par la province d’Idlib, située dans le nord-ouest de la Syrie. 

–>

En sa qualité d’acteur majeur dans le conflit syrien, le régime de Moscou sait très bien de quoi il parle surtout qu’il appuie depuis environ quatre années le président syrien Bachar Al Assad. A ce titre, la Russie est bien informée pour aborder ce sujet.

La Russie invite à cet effet les acteurs engagés dans le conflit libyen à prendre en compte les annonces faites et à vite s’entendre sur un cessez-le-feu, au risque de voir la mouvance djihadiste islamiste profiter de l’occasion pour s’y implanter aussi. 

Par ailleurs, le président Vladimir Poutine encourage la mise en place d’un processus politique adéquat afin de permettre à la Libye d’entrevoir le futur d’une manière sereine. 

Afrikmag

MaliwebInternational
La communauté internationale ne cache pas son inquiétude sur la situation économique, politique et sociale que traverse la Libye ces derniers temps. Alors que le maréchal Haftar ne renonce pas à ses offensives dans le but de reprendre la ville de Tripoli, la situation quant à elle s’est considérablement...