La Vice-présidente américaine Kamala Harris était présente l’an passé au siège du parti démocrate à Washington, là où une bombe artisanale a été découverte lors de l’insurrection du Capitole le 6 janvier 2021, confirment des sources proches dans un article du site d’information Politico.

 

La bombe a été désamorcée et n’a pas causé de dégâts, mais il n’était pas encore notoire à ce jour que Kamala Harris, depuis lors nommée vice-présidente, était à proximité de l’engin explosif. Mme Harris a été évacuée sept minutes avant que la bombe artisanale ne soit découverte.
Un colis suspect n’a pas seulement été découvert dans les bureaux du parti démocrate, mais aussi dans celui du parti républicain, le jour où des sympathisants du président sortant républicain Donald Trump ont pris d’assaut le Capitole.

Le FBI enquête depuis un an sur un suspect qui aurait placé les bombes. Il est visible sur des vidéos de surveillance, qui ont récemment été diffusées. Les explosifs auraient probablement été déposés la veille des débordements du 6 janvier.

Les deux sièges des partis sont installés non loin du parlement américain, théâtre des incidents violents. Si les bombes avaient explosé, elles auraient fait des “victimes mortelles”, selon le FBI.

Les services secrets américains, responsables de la sécurité de la vice-présidente, n’ont pas souhaité commenter les révélations du média américain suivant l’actualité de Washington.

Source : 7sur7.be

MaliwebInternational
La Vice-présidente américaine Kamala Harris était présente l’an passé au siège du parti démocrate à Washington, là où une bombe artisanale a été découverte lors de l’insurrection du Capitole le 6 janvier 2021, confirment des sources proches dans un article du site d’information Politico.   La bombe a été désamorcée et...