Beaucoup d’observateurs et d’experts sur les questions de défense et de sécurité  fondent l’espoir que la nouvelle administration Joe Biden sera très attentive aux  défis auxquels l’Afrique fait face, dont  l’extrémisme violent. C’est du moins le souhait de Paris qui a appelé le nouveau président à renforcer la présence américaine au Sahel notamment dans la lutte contre le terrorisme.

 

Pour Paris  »  la nouvelle administration devra maintenir, voire renforcer son soutien à la lutte contre les djihadistes au Sahel« . «Nous souhaitons pouvoir, avec l’arrivée de la nouvelle administration américaine, obtenir l’assurance que ces moyens soient prolongés, et pourquoi pas renforcés « , a déclaré Florence Parly, la ministre française des Armées.

Rappelons que les Etats-Unis sous l’administration Trump  envisageaient de réduire considérablement leur présence militaire au  Sahel  et d’y retirer complètement leurs troupes engagées dans la lutte antiterroriste.

Si ce retrait américain avait été effectif, il aurait  constitué  un coup dur dans la lutte contre  groupes djihadistes au Mali, au Niger et au Burkina Faso. D’autant plus que les  Etats Unis d’Amérique  fournissent  à l’opération Barkhane de précieuses capacités de renseignement et de surveillance à des  drones, du ravitaillement en vol et du transport logistique.

Le directeur Afrique du National Democratic Institute de Washington, Christopher Fomunyoh, a déclaré dans une interview sur Rfi que   » Biden aura beaucoup plus de considération pour les armées africaines qui se battent au quotidien contre le terrorisme. Il fera tout pour intégrer, aussi, leurs besoins et leurs recommandations dans la façon dont les États-Unis pourraient se battre à leur côté « .

Il ne fait l’ombre de doute que les Etats Unis d’Amérique vont renforcer leur présence aux côtés des forces locales et internationales dans la lutte contre le terrorisme. Une menace qui prend désormais  de l’ampleur dans toutes les régions d’Afrique à travers l’Etat islamique et AQMI qui disposent des filiales dans plusieurs pays.

A.D

Source: l’Indépendant

MaliwebInternational
Beaucoup d’observateurs et d’experts sur les questions de défense et de sécurité  fondent l’espoir que la nouvelle administration Joe Biden sera très attentive aux  défis auxquels l’Afrique fait face, dont  l’extrémisme violent. C’est du moins le souhait de Paris qui a appelé le nouveau président à renforcer la présence...