Le corps d’une femme retrouvé jeudi à Basse-Pointe (nord de la Martinique) serait celui de Magalie Méjean, une randonneuse disparue depuis la mi-décembre dans cette zone, a affirmé le procureur de la République de la Martinique, Eric Corbaux.

plantation bananes basse pointe martinique

“Les nombreux éléments recueillis sur place laissent à penser qu’il s’agit bien du corps de Magali Méjean”, a déclaré Eric Corbaux, au cours d’une conférence de presse au Palais de justice de Fort-de-France.

“A ce stade de l’enquête, aucune piste n’est écartée. Seule l’autopsie réalisée demain à 16h00 permettra d’obtenir de nouveaux éléments afin de déterminer les causes exactes du décès”, a-t-il ajouté.

La découverte macabre a été faite par des gendarmes à l’entrée du sentier “Nature et Découvertes” de Basse-Pointe, commune du nord de la Martinique jeudi en début de matinée.

Le cadavre, en état de décomposition avancée, se trouvait en contrebas d’un sentier situé sur une pente surplombant l’Atlantique. C’est précisément dans cette zone que Magalie Méjean, une randonneuse de 28 ans, originaire de Caen, avait été aperçue pour la dernière fois, le 17 décembre dernier.

Deux semaines avant le signalement de la disparition de Magali Méjean, Benoît Lagrée, un trailer de 35 ans, originaire de Rennes, avait disparu le 30 novembre 2013 lors d’un entraînement pour une compétition de course hors stade à travers les pitons du Carbet, dans le nord de la Martinique, une zone montagneuse connue pour ses nombreux sentiers et sa forêt dense.

Plus d’un mois et demi après sa disparition, les proches de Benoît Lagrée sont toujours sans nouvelles de lui.

© 2014 AFP

kanteInternational
Le corps d'une femme retrouvé jeudi à Basse-Pointe (nord de la Martinique) serait celui de Magalie Méjean, une randonneuse disparue depuis la mi-décembre dans cette zone, a affirmé le procureur de la République de la Martinique, Eric Corbaux. 'Les nombreux éléments recueillis sur place laissent à penser qu'il s'agit bien...