Jeudi soir, une partie de l’ouest du pays a été placée en vigilance maximale. 35 autres départements sont en vigilance orange pour crue, neige-verglas et grand froid.

e jeudi 11 février, quatre départements ont été placés en vigilance rouge pour des risques de neige-verglas par Météo France, dans son bulletin de 22 heures. Il s’agit du niveau d’alerte le plus élevé de l’agence. Sont concernés la Vendée, les Deux-Sèvres, la Vienne et l’Indre. 35 autres départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de crues, de neige-verglas ou bien de grand froid. Les départements concernés par la vigilance organce neige-verglas sont : le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Morbihan, le Cher, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, l’Indre-et-Loire, la Creuse, l’Allier, le Puy-de-Dôme, la Loire, la Saône-et-Loire, l’Ain, le Rhône, l’Ardèche, la Drôme, la Haute-Savoie, la Savoie et l’Isère. Des risques de pluies verglaçantes sont à craindre dans ces départements.

Trois départements sont en vigilance crues-inondations : la Somme, la Charente-Maritime et la Seine-et-Marne. Enfin, dans l’est de la France, 13 départements sont en vigilance grand froid. C’est ainsi le cas de l’Yonne, de l’Aube, de la Côte-d’Or, de la Haute-Marne, de la Haute-Saône, des Vosges, du Doubs, du Territoire de Belfort, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Dans son bulletin de 22h, Météo France indique un épisode de pluies verglaçantes sur la Bretagne qui, dans la nuit, gagnera le Poitou et le sud de la région Centre, « rendant les chaussées glissantes et très dangereuses. L’épaisseur de glace sera comprise entre 5 mm et 1 cm sur les départements placés en vigilance rouge, 2 à 5 mm sur les départements passés en vigilance orange ». Ce risque de verglas devrait durer sur toute la journée de vendredi. Sur Twitter, le ministère de l’Intérieur a relayé cette alerte, demandant aux habitants d’être « extrêmement prudents ».

Sur le même réseau social, la préfecture des Deux-Sèvres demande d’éviter « tout déplacement ». « Lié à cet événement remarquable, le risque de paralysie du réseau routier (et chaussées) est très important et durable », a indiqué la préfecture du département dans un communiqué.

Des restrictions de circulation

Dans un communiqué, Bison Futé a annoncé des restrictions de circulations pour les camions. « En raison des prévisions météo sur la zone de sécurité ouest et des conditions de circulation à venir sur l’ensemble des départements de la zone, des restrictions de circulation pour les véhicules supérieur à 7,5T sont prises sur le réseau routier national », liste comprenant vingt départements. La vitesse pour les poids lourds supérieur à 7,5 tonnes est également abaissée de 20 km/h sur les axes du réseau routier national de nombreux départements, d’après la même source.

Dans un communiqué, Vinci autoroute recommande « formellement aux conducteurs de ne pas prendre la route dans les départements en vigilance rouge (A83, A87 et A10 au sud de Tours) », alors que les vacances de février de la zone C (Île-de-France notamment) débutent le 13 février. « Malgré les traitements préventifs effectués tout au long de la soirée et de la nuit (…), la formation de verglas ou de plaques de glace peut rendre le réseau routier impraticable et augmente le risque d’accidents et de blocages durables », poursuit le communiqué.

En Bretagne, en raison du verglas, la circulation était particulièrement difficile sur certains axes. « À partir de 19h, la situation est montée en tension et nous avons eu beaucoup d’accidents de circulation et des véhicules bloqués », a indiqué le Codis des Côtes-d’Armor à l’Agence France-Presse. Ainsi, sur la RN12 (Rennes-Brest), une centaine de poids lourds et une cinquantaine de voitures se sont trouvés bloqués à cause de deux camions en travers et sont restés paralysés plusieurs heures, d’après la même source. Dans le secteur de L’Ermitage-Lorge, trente véhicules et cinq poids lourds sont restés bloqués, ce qui a nécessité une évacuation de plusieurs personnes dans une salle communale, d’après le Codis. En Ille-et-Vilaine, les pompiers ont comptabilisé une dizaine d’accidents de la route sur différents axes, une personne se trouvant en urgence absolue après avoir percuté un arbre.

Jusqu’à – 20 °C dans le secteur nord-est

On attend des températures glaciales pour les jours à venir dans le Nord-Est. Globalement, les températures jeudi sont comprises entre – 10 et – 14 degrés, localement moins. Sur le secteur nord-est, le vent sera un facteur aggravant du grand froid, augmentant fortement la sensation de froid, avec un ressenti jusqu’à – 15 à – 20 dans les zones les plus froides.

Globalement, le temps s’améliorera sur le pays, il deviendra plus sec, mais très froid au nord. Le ciel sera dégagé sur le Nord et l’Est, de plus en plus voilé en allant vers l’Ouest. Le soleil sera de retour sur le Sud-Est et la Corse, avec un vent d’ouest sensible du Var à la Corse. La Bretagne connaîtra un petit épisode neigeux suivi de nouvelles pluies verglaçantes à partir de la mi-journée, rendant les chaussées glissantes. Le vent d’est soufflera assez fort sur les côtes de la Manche.

Les températures minimales iront de – 10 à – 4 degrés sur une bonne moitié nord du pays, localement encore moins notamment sur les Vosges, et de – 1 à 6 degrés sur le tiers sud, jusqu’à 8 ou 9 au bord de la Méditerranée. Les maximales seront voisines de 0 degré sur la moitié nord, elles varieront entre 3 et 9 degrés des Alpes aux Charentes et entre 10 et 15 degrés au sud, jusqu’à 17 sur la Côte d’Azur.

https://www.lepoint.fr

MaliwebInternational
Jeudi soir, une partie de l'ouest du pays a été placée en vigilance maximale. 35 autres départements sont en vigilance orange pour crue, neige-verglas et grand froid. e jeudi 11 février, quatre départements ont été placés en vigilance rouge pour des risques de neige-verglas par Météo France, dans son bulletin de 22 heures. Il s'agit...