L’Iran a mis à exécution ses menaces en franchissant un nouveau pas pour se désengager de l’accord nucléaire de 2015 avec les grandes puissances. Il s’agit d’une réponse aux sanctions américaines et à l’inaction des Européens, qui n’ont pris aucune mesure concrète pour protéger l’économie iranienne face à ces sanctions.

Selon le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, l’Iran a commencé à utiliser des centrifugeuses IR4 et IR6 pour faire de l’enrichissement d’uranium. Ces centrifugeuses sont bien plus modernes et surtout plus rapides pour faire de l’enrichissement d’uranium.

Dans le cadre de l’accord nucléaire de 2015, l’Iran était autorisé à faire de l’enrichissement d’uranium seulement avec des centrifugeuses IR1 qui sont de vieilles machines. L’Iran devait attendre onze ans avant de commencer à utiliser ces nouvelles centrifugeuses, c’est-à-dire environ 2025.

Échec des négociations

C’est donc une accélération très nette du programme d’enrichissement d’uranium du pays. En effet, il s’agit du troisième pas franchi par Téhéran pour répondre aux sanctions économiques américaines qui frappent durement l’économie iranienne depuis un peu plus d’un an.

Il intervient après l’échec des négociations avec les Européens qui avaient pourtant promis des mesures pour protéger l’économie iranienne des sanctions américaines, surtout permettre à l’Iran d’exporter son pétrole et avoir des relations bancaires normales avec le reste du monde.

Source: malitribune
MaliwebInternational
L’Iran a mis à exécution ses menaces en franchissant un nouveau pas pour se désengager de l’accord nucléaire de 2015 avec les grandes puissances. Il s’agit d’une réponse aux sanctions américaines et à l’inaction des Européens, qui n’ont pris aucune mesure concrète pour protéger l’économie iranienne face à ces...