Le directeur de la publication de Charlie Hebdo a annoncé lundi le dépôt d‘une plainte à la suite de menaces reçues par l‘hebdomadaire satirique, qui a publié la semaine dernière un dessin de une représentant l‘islamologue Tariq Ramadan. Selon Riss, la rédaction du journal a continué à recevoir des messages de ce type après l‘attentat revendiqué par Al-Qaïda dans la péninsule Arabique, qui a fait 12 morts, dont plusieurs dessinateurs, en janvier 2015.

attentat-contre-charlie-hebdo-paris-morts- police pompier

“Ça n‘a jamais vraiment cessé mais c‘est vrai que, parfois, il y a des pics où on reçoit sur les réseaux sociaux des menaces de mort explicites”, a déclaré le directeur du journal, invité d‘Europe 1. “C‘est le cas une fois de plus. Après, c‘est toujours un peu difficile de savoir si c‘est des menaces sérieuses ou pas mais, par principe, nous on les prend au sérieux et on dépose plainte”, a-t-il ajouté.

Dans sa dernière édition, Charlie Hebdo a publié une caricature montrant Tariq Ramadan, sexe en érection, déclarant être “le sixième pilier de l‘islam”. Deux femmes ont porté plainte pour viol le mois dernier contre l‘islamologue de nationalité suisse, qui conteste ces accusations. Simon Carraud, édité par Jean-Stéphane Brosse

MaliwebInternational
Le directeur de la publication de Charlie Hebdo a annoncé lundi le dépôt d‘une plainte à la suite de menaces reçues par l‘hebdomadaire satirique, qui a publié la semaine dernière un dessin de une représentant l‘islamologue Tariq Ramadan. Selon Riss, la rédaction du journal a continué à recevoir des...