Notre bureau d’enquête a obtenu un accès privilégié au projet Oblitérer, qui a connu son dénouement jeudi. Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont démantelé un réseau de vol, de recel et de maquillage de véhicules de luxe qui sévissait principalement dans l’ouest de la métropole.

Les secteurs de l’aéroport Montréal-Trudeau et des hôtels en bordure de l’autoroute 520 étaient ciblés. Des centaines de véhicules haut de gamme y ont été dérobés.

Au terme d’une longue préparation, les policiers ont mené des frappes simultanées jeudi matin. L’une d’elles a eu lieu dans ce qui se voulait en quelque sorte le château fort du réseau, sur le rang du Trait-Carré, à Sainte-Anne-des-Plaines, dans les Laurentides.

«80 % des véhicules volés par les réseaux professionnels ne sont pas retrouvés, a expliqué Pascal Leclair, commandant du Centre opérationnel ouest du SPVM. Ils sont découpés en pièces ou maquillés sous de nouvelles identités. Ceux-ci sont revendus sur le marché des véhicules de seconde main. Les pièces des véhicules découpés sont revendues dans des cours de recyclage de pièces.»

En 2017, un total de 4500 vols de véhicules a été rapporté à Montréal. Ce nombre s’élève à 4200 jusqu’ici cette année.

Plusieurs de ces véhicules sont envoyés au port de Montréal, où ils sont expédiés vers l’Afrique du Nord ou le Liban.

En fin d’avant-midi jeudi, les autorités avaient effectué huit arrestations et procédé à quatre perquisitions.

L’enquête dans ce dossier a été amorcée à la suite de plaintes déposées par le personnel de différents hôtels situés dans l’ouest de l’île de Montréal, dans le secteur de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Source: journaldequebec

MaliwebInsoliteInternational
Notre bureau d’enquête a obtenu un accès privilégié au projet Oblitérer, qui a connu son dénouement jeudi. Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont démantelé un réseau de vol, de recel et de maquillage de véhicules de luxe qui sévissait principalement dans l’ouest de...