« Le Mali rappelle ses ambassadeurs et ferme ses frontières aériennes et terrestres avec les pays de la CEDEAO. Cette fois, la France et ses laquais sous régionaux à la peau noire sont tombés sur des garçons piles. Le compte à rebours a commencé », écrit l’activiste camerouno-suisse sur son compte twitter.

 

Et la suisse, d’origine camerounaise, de poursuivre dans son tweet : « La France avait fanfaronné qu’elle s’alignerait sur les sanctions énoncées par ses esclaves de la CEDEAO. J’espère que l’ambassadeur de France quitte le Mali ce soir ? s’interroge-t-elle.
Une certitude : le cas malien traduit le début de l’effondrement « l’empire colonial français » en Afrique de l’Ouest.

O. Babi 

Source : Canard Déchainé

MaliwebInternational
« Le Mali rappelle ses ambassadeurs et ferme ses frontières aériennes et terrestres avec les pays de la CEDEAO. Cette fois, la France et ses laquais sous régionaux à la peau noire sont tombés sur des garçons piles. Le compte à rebours a commencé », écrit l’activiste camerouno-suisse sur...