La pose «poignée de mains» est devenue une parade médiatique traditionnelle dans le cadre des rencontres bilatérales des hommes politiques. Néanmoins, lors d’une visite de la chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Donald Trump a semblé préférer déroger sciemment à la tradition. Ou n’est-ce qu’un simple malentendu…

allemagne angela merkel donald trump usa amerique

Suite aux négociations américano-allemandes de vendredi, à la Maison-Blanche, Donald Trump et Angela Merkel ont pris la pose pour une séance photos dans le Bureau ovale. L’un des journalistes a réclamé aux dirigeants qu’ils se serrent la main. La chancelière allemande s’est alors penchée vers le président américain comme pour lui demander s’il voulait se plier au désir. Sans broncher, Donald Trump aurait tout simplement ignoré la question, selon certains médias.

Quoi qu’il en soit, d’autres estiment que le locataire de la Maison-Blanche n’aurait tout simplement pas entendu l’appel, car auparavant, le président n’avait pas hésité à serrer la main de la chancelière sur le perron de sa résidence.

Le véritable phénomène qu’est devenue la cérémonie de poignée de mains de Donald Trump a particulièrement attiré l’attention des médias lors de sa rencontre avec le premier ministre japonais Shinzo Abe.

Mais dans ce cas, la situation était inversée. Le président américain lui avait fait endurer une pince enthousiaste et interminable de près de 20 secondes.

 

Source: sputniknews

MaliwebInternational
La pose «poignée de mains» est devenue une parade médiatique traditionnelle dans le cadre des rencontres bilatérales des hommes politiques. Néanmoins, lors d’une visite de la chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Donald Trump a semblé préférer déroger sciemment à la tradition. Ou n’est-ce qu’un simple malentendu… Suite aux...