À l’issue d’une visite d’évaluation qui a eu lieu le vendredi dernier au Venezuela, le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) a révélé qu’environ 3,2 millions d’enfants du pays ont besoin d’aide pour accéder à des services de base. En outre, l’UNICEF craint que la situation actuelle du pays ne puisse pas réduire l’accès des enfants aux services en accroissant leur « vulnérabilité et en effaçant ainsi des décennies de propres ».

 

Selon le porte-parole de l’UNICEF, Christophe Boulierac, les estimations préliminaires de l’ONU indiquent qu’un enfant sur trois a besoin d’aide pour accéder « à des services de nutrition, de santé et d’éducation de base ». Partant de certaines données officielles du pays, la mortalité infantile a augmenté de moitié entre 2014 et 2017. Sans oublier que l’alerte de près de 190 présumés cas de diphtérie, et 558 pour la rougeole a été donnée au début de cette année. Lors de sa mission au Venezuela, la directrice de la communication de l’UNICEF, Paloma Escuradero, exprimait suite à sa rencontre avec ceux qui donnent ou reçoivent des soins médicaux que les personnes avec qui elle a échangé « ont dressé un bilan très sombre de la situation sanitaire du pays ». Pour l’UNICEF, les centres médicaux opérationnalisés fonctionnent au minimum de leur capacité à cause de la pénurie de médicaments.

Par manque de pièces détachées, annonce l’UNICEF, les unités de santé mobile et les ambulances ne meuvent plus. Notons que des femmes enceintes ont du mal à obtenir des soins nécessaires et sont également obligées d’apporter leurs propres fournitures obstétriques en arrivant à l’hôpital pour les accouchements. Depuis le mois de janvier, 55 tonnes de fournitures sanitaires composées des antibiotiques, des médicaments anti paludismes et autres avaient été livrées par l’UNICEF dans les 25 hôpitaux qui étaient les plus touchés du pays.

Courant les 12 derniers mois, les récents renvois des fournitures estimées à près de 200 tonnes d’aide ont été faits par l’UNICEF. Elle a aussi envoyé un supplément en micronutriments à près de 75 000 enfants de 5 ans. 3 500 autres ont bénéficié des traitements ambulatoires de sa part.

Pour cette année, elle a fourni l’accès à des eaux potables à plus de 400 000 personnes. Lors de la campagne nationale de vaccination, précise-t-elle, il y avait 9 millions de doses de vaccins contre la diphtérie, 176 000 doses de vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole et 260 000 doses contre la fièvre jaune.

Mamadou Diarra

MaliwebInternational
À l’issue d’une visite d’évaluation qui a eu lieu le vendredi dernier au Venezuela, le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) a révélé qu’environ 3,2 millions d’enfants du pays ont besoin d’aide pour accéder à des services de base. En outre, l’UNICEF craint que la situation actuelle du pays...