La Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique ce lundi 3 juillet dans la nuit, provoquant une vive réaction du président américain Donald Trump qui a demandé sur Twitter à Pékin de “mettre fin à cette absurdité une bonne fois pour toutes”.

tire  missile mer bombardement bateau seoul japon

Ce nouveau tir est intervenu la veille de la fête de l’indépendance américaine, quelques jours après un premier sommet entre les présidents américain et sud-coréen consacré à la menace nord-coréenne.

Il s’inscrit dans une longue série d’essais de missiles en violation de nombreuses résolutions internationales qui, assorties de sanctions, interdisent à Pyongyang de développer ses programmes balistique et nucléaire.

Pyongyang a confirmé dans la matinée avoir testé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM), étape cruciale vers la réalisation de son objectif qui est de pouvoir menacer les Etats-Unis du feu nucléaire. L’essai “historique” d’un missile Hwasong-14 a été supervisé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, a annoncé une présentatrice de la télévision publique nord-coréenne dans un bulletin spécial.

Elle a précisé que l’engin avait atteint une altitude de 2802 km et volé sur une distance de 933 km. La Corée du Nord est “une puissance nucléaire forte” qui est dotée d’un “très puissant ICBM qui peut frapper tout endroit au monde”, a-t-elle affirmé. “L’essai réussi d’un ICBM (…) est une percée majeure dans l’histoire de notre république”, a-t-elle encore dit.

Une portée et une altitude qui interrogent

Ce missile a été lancé depuis un site proche de Banghyon, dans la province de Phyongan Nord, frontalière de la Chine. L’armée américaine a affirmé qu’il s’agissait d’un projectile de portée intermédiaire et qu’il avait volé pendant 37 minutes, soit une durée inhabituellement longue. Il a selon l’armée sud-coréenne parcouru “plus de 930 kilomètres”.

Le missile est tombé dans la zone économique exclusive nippone, soit à moins de 200 milles nautiques des côtes du Japon. Il a également atteint une altitude estimée à plus de 2500 kilomètres, selon les autorités nippones.

David Wright, scientifique membre de l’association “Union of concerned scientists”, a estimé que les données disponibles pointaient vers une nette augmentation de la portée des missiles nord-coréens. Le missile tiré mardi matin a potentiellement effectué une trajectoire “très incurvée” et atteint une altitude de plus de 2800 km, a-t-il dit.

“Si les informations sont correctes, ce même missile pourrait atteindre une portée maximale d’environ 6700 km sur une trajectoire standard”, a-t-il écrit sur le blog de cette association. “Cette portée n’est pas suffisante pour atteindre les 48 Etats ou les plus grandes îles de Hawaï, mais elle serait suffisante pour atteindre tout l’Alaska.”

Shea Cotton, du centre James Martin pour les études sur la non-prolifération, basé aux Etats-Unis, a de son côté estimé que ce nouveau lancement était destiné à marquer la fête nationale américaine.”C’est déjà le 4 juillet en Corée du Nord”, a-t-il dit sur Twitter. “Je soupçonne qu’ils tirent aujourd’hui un feu d’artifice à cause de ça.”

“Rien de mieux à faire?”

“Ce tir montre clairement que la menace a augmenté”, a déclaré aux journalistes le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon se réuniront cette semaine en marge du G20, a-t-il ajouté: “J’encourage aussi le président Xi Jinping et le président Poutine à prendre davantage de mesures constructives”, a-t-il poursuivi.

En réponse à ce nouveau tir, le président sud-coréen Moon Jae-In a convoqué son Conseil de sécurité nationale.

“La Corée du Nord vient juste de lancer un autre missile. Ce type n’a-t-il rien de mieux à faire de sa vie?”, a de son côté interrogé le président américain souvent critiqué pour le temps qu’il passe sur Twitter ou ses weekends sur ses terrains de golf (où il s’est rendu ce lundi une 35e fois depuis son investiture).

“Difficile de croire que la Corée du Sud et le Japon toléreront cela très longtemps. Peut-être que la Chine va faire un geste fort au sujet de la Corée du Nord et mettre fin à cette absurdité une bonne fois pour toutes!”, a-t-il ajouté.

Mis en cause par Donald Trump, Pékin a réagi en affirmant avoir “accompli des efforts acharnés” sur le dossier nord-coréen. Les autorités chinoises ont également appelé toutes les parties concernées “à la retenue” et plaidé pour une résolution “pacifique” du problème nord-coréen. Pékin est “en train de recueillir des informations” sur le tir de missile et exhorte la Corée du Nord à “arrêter les actions qui violent les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU”, a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’un point presse régulier.

Le tir du missile nord-coréen est intervenu au lendemain de l’arrivée du président chinois en Russie, où il a rencontré Vladimir Poutine. Rien n’a filtré côté russe de cet entretien. En revanche l’agence officielle chinoise Xinhua a indiqué que les deux hommes avaient “convenu de tout faire, en commun, pour trouver une solution pour la péninsule coréenne via le dialogue et la négociation”.

Toujours selon Xinhua, les présidents russe et chinois ont également dénoncé le déploiement du bouclier antimissiles américain Thaad en Corée du Sud, présenté comme destiné à contrer la Corée du Nord mais que Moscou et Pékin considèrent comme une menace, selon la même source.

Les dirigeants chinois, sud-coréen, américain, russe et japonais seront réunis le 7 et 8 juillet prochain à l’occasion du G20 à Hambourg, où ils pourraient évoquer la question nord-coréenne.

La Corée du Nord a déjà effectué plusieurs tirs de missile depuis l’élection de Moon Jae-In en mai, alors même que le nouveau président sud-coréen a répété à plusieurs reprises son intention de reprendre le dialogue avec son voisin du nord.

 

HuffPost avec AFP

MaliwebInternational
La Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique ce lundi 3 juillet dans la nuit, provoquant une vive réaction du président américain Donald Trump qui a demandé sur Twitter à Pékin de 'mettre fin à cette absurdité une bonne fois pour toutes'. Ce nouveau tir est intervenu la veille de...