Après la pose de la première du pont que le président du Mouvement Mali Kanu s’est engagé à réaliser comme une de bienfaisance, le maire de la Commune rurale de Kolonigué, Maliki Coulibaly a dit :

Le Pouce : Que ressentez-vous de la décision Modibo Koné de construire le pont de Molobala ?

Maliki Coulibaly : Je suis très heureux de voir le président Modibo Koné parmi nous à Molobala. Aussi, je suis content de la pose de la première pierre pour cet ouvrage. C’est une priorité pour ma commune, même pour notre arrondissement parce que le pont se trouve sur une piste principale de Molobala. Cette voie  mène à quatre commune. On ne peut pas arriver à Koutiala sans passer emprunter ce pont. En plus, pour acheminer nos productions de coton, nous passons par cette route. Donc, ce pont nous facilitera l’acheminement de ces productions. Il faut aussi rappeler que le développement d’une localité passe par le désenclavement. Ce pont offert à notre commune par le président Modibo Koné sera donc un atout pour nous. Car, il permettra de connecter Molobala aux autres communes environnantes mais aussi à Koutiala, notre cercle.

Au nom de ma commune, de mes conseillers et à mon nom propre, je salue  le président et sa délégation.  Je formule le vœu que cette année soit une année de prospérité, de santé et de bonheur pour nous tous.

Le Pouce : Monsieur le maire, avec l’acquisition de ce pont, qu’est ce qui va concrètement changer dans la vie de la population de Molobala ?

Maliki Coulibaly : La réalisation de ce pont amènera un grand changement dans le développement de Molobala. Il facilitera considérablement le trafic à la population surtout lors des journées de foires. Les commerçants, les transporteurs et les forains se déplaceront facilement et même pendant l’hivernage.

La C MDT se trouve chez nous surtout la zone de production de la Commune de Kolognégue qui est très importante. Donc, le pont encouragera la population à accroitre la production de coton car son transport est plus fluide.

Le Pouce : Avez-vous les chiffres sur la production annuelle de coton du secteur de Molobala ?

Maliki Coulibaly : Pour le moment, je ne dispose pas de chiffre exact. Je n’ai pas eu le temps de contacter le chef du secteur. Mais, il faut retenir que la Commune de Kolonigué donne une production très importante dans de coton.

Le Pouce : Avec ce geste, pensez-vous que les populations de Molobala et des communes environnantes soutiendront-elles M. Koné à la prochaine présidentielle ?

Maliki Coulibaly : La question est très importante. Dans mon discours de bienvenue à la délégation j’en ai parlé. Celui qui te soutien dans ton développement, mérite ta considération et ton soutien. C’est une phrase sous-entendue. Elle a son sens. Nous souhaitons que Dieu nous donne une longue vie et du succès. Nous lui promettons que notre appui ne fera pas défaut au moment opportun. En tout cas, on est ensemble.

 Propos recueillis à Molobala par Tiémoko Traoré

Ruée vers le mouvement Mali Kanu   « Ils ont adhéré au mouvement sans me connaitre mais sur la base de la conviction ».

S’il y avait des doutes sur la capacité de mobilisation du Mouvement Mali Kanu, ces doutes se sont dissipés à l’occasion de la venue de l’enfant de Kolongotomo, Modibo Koné, en troisième région. Femmes, hommes, enfants, jeunes, adultes…, tous tenaient à voir et toucher si possible celui que le Mouvement Mali Kanu a choisi pour porter ses couleurs à l’élection présidentielle prévue pour juillet 2018.

Modibo Koné est bien de retour au bercail. Débarqué précipitamment de la tête de la CMDT à ses  dires, l’homme n’avait pas pris le temps de venir dire au revoir aux siens. Ce n’est pas grave. On ne lui tient d’ailleurs pas rigueur. Personne, dans cette localité, n’a oublié ce qu’il a fait lorsqu’il était PDG de la compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT). Ils sont nombreux, à avoir fait le déplacement dans les différents villages non pas pour ce que Modibo Koné futur candidat à la présidence de la République promet de faire une fois élu mais pour son investissement pour la cause humaine qui ne date pas d’aujourd’hui. Humaniste, Modibo Koné l’est. C’est pourquoi lorsque les populations de Molobala, située dans la commune rurale de Kolonigué, l’ont sollicité pour la construction d’un pont, il n’a pas hésité. La pose de la première pierre de cette importante infrastructure a eu lieu à l’occasion de la présente visite de Modibo Koné en troisième région. « Je l’ai fait avec bienfaisance pour la population. Cela est ancré en ma personne et à tous les membres de notre mouvement(MMK). Nous ne sommes pas à notre première action de mécénat » dit-il avec humilité.

Parti de Bamako il y a quelques jours pour une tournée dans le Kénédougou, Modibo Koné a été accueilli avec grande ferveur dans les dix localités qu’il a visitées : Yanfolila, Bougouni, Nièna, Sikasso, Kignan, Yorosso, Molobala, Konséguila, Koutiala et M’pessoba. Une tournée qu’il situe lui-même dans le cadre d’une « visite des troupes sur le terrain ».

Rappelons que ce sont des jeunes qui se sont regroupés  pour former un mouvement associatif transversal dénommé « Mali Kanu » qui signifie « l’amour du Mali ». Ce mouvement politique a choisi l’ex PDG de la CMDT, Modibo Koné comme leader du mouvement parce que convaincus, diront-ils, que l’homme, de par ses qualités exemplaires, est celui qu’il faut non seulement pour diriger « Mali Kanu » mais aussi pour diriger le Mali d’aujourd’hui. Le mouvement « Mali Kanu » choisira Modibo Koné comme candidat à l’élection présidentielle de 2018, même si cela doit encore être entériné par la Convention.

L’implantation du mouvement ayant été faite à l’absence de Modibo Koné, ce dernier a tenu à descendre sur le terrain pour rendre hommage à ceux qui se dévouent pour la cause du mouvement mais aussi pour encourager ce qui est en train d’être fait. « Les activités ont commencé à mon absence. Il était donc nécessaire pour moi, une fois de retour, de venir dire bonjour aux membres du Mouvement Mali Kanu et les remercier du travail abattu. L’objectif était aussi de voir sur le terrain les amis du MMK, ses militants et l’ensemble de ses sympathisants. Ils ont adhéré au mouvement sans me connaitre mais sur la base de la conviction. Donc, c’est cela qui m’amène à faire ce tour pour les remercier de vive voix et de leur exprimer toute ma sollicitude par rapport à leur adhésion », confiera-t-il plus tard à notre micro.

Partout où la délégation du président du Mouvement Mali Kanu  est passée, ce fut l’engouement général. Plusieurs adhésions au Mouvement Mali Kanu ont été enregistrées au cours de cette tournée et ils sont nombreux à déclarer attendre avec impatience la tenue de la Convention prévue les 26 et 27 février prochains pour s’afficher officiellement aux côtés de Modibo Koné et son Mouvement.

Dans les coulisses, on avance le chiffre de douze députés et plusieurs maires qui seraient prêts à rallier la vague « aimer le Mali ». De quoi donner confiance à Modibo Koné et son équipe. Cependant, en homme avisé, Modibo Koné exhorte ses troupes à plus d’engagement afin de réussir la mobilisation générale qui garantirait une grande victoire. « Il faut renforcer la base et les équipes » lance-t-il.

C’est un Modibo Koné très requinqué et confiant en l’avenir qui a regagné Bamako au terme de cette tournée.

Son agenda pour les prochains jours va être très chargé. Il s’agit de poursuivre la visite des autres localités et régions du pays, pour mieux implanter Mali Kanu ; il s’agit aussi de préparer la Convention qui lancera officiellement les activités politiques du Mouvement. Il s’agit aussi et surtout d’élaborer une stratégie pour consolider les acquis, améliorer ce qui est à améliorer et construire un avenir plus radieux pour tous les Maliens.

Tièmoko Traoré

 

Source: Le Pouce

MaliwebInterviews
Après la pose de la première du pont que le président du Mouvement Mali Kanu s’est engagé à réaliser comme une de bienfaisance, le maire de la Commune rurale de Kolonigué, Maliki Coulibaly a dit : Le Pouce : Que ressentez-vous de la décision Modibo Koné de construire le pont de Molobala ? Maliki...