L’artiste Mokobe Traoré, la fierté malienne s’engage de plus en plus dans les initiatives caritatives. Une façon pour lui de contribuer au bien-être des plus démunis et de donner un peu d’espoir aux populations parmi lesquelles se trouvent ses fans. Présent à Bamako depuis le mardi 5 juin, le rappeur, en collaboration avec l’ONG Life et la Fondation Life Mali, a entamé une distribution de denrées alimentaires (riz, sucre, mil, huile) dans les quartiers vulnérables de Bamako et environs et aux veuves militaires de Kati. Au total, plus de 125 000 kits d’une valeur de 60 000 euros soit environ 40 millions F CFA ont été distribués à plus de 600 familles. Ils leur permettront de se nourrir pendant un mois. En accordant une interview à L’Indépendant Week-end,  Mokobe s’est dit très heureux de cette opération qui vise à venir en aide aux différentes couches de la population vivant dans le besoin.

Quel est l’objet de votre visite actuellement au Mali ?

Mokobe: L’objet de ma visite à Bamako est d’apporter de l’aide au peuple malien. Je ne suis pas venu dans le cadre musical mais plutôt pour une aide humanitaire. Je pense qu’il est important en tant que Malien et Ambassadeur de pouvoir aider le pays.  Nous sommes sur une grosse opération, c’est peut-être l’une des plus grosses opérations que j’ai pu faire et je suis fier de la faire dans mon pays avec la collaboration de l’ONG Life et la Fondation Life Mali. Nous avons distribué l’équivalent de 125 000 kits  (composés de sacs de riz, de mil, du lait en poudre, du sucre et de l’huile) à plus de 600 familles dans les quartiers les plus vulnérables de Bamako et environs et aux veuves militaires de Kati. Je suis très heureux et ému. J’ai été toujours en contact avec le peuple et le fait de me rendre encore plus utile pour le Mali est la chose la plus importante pour moi.

Comment ce geste de solidarité a-t-il été perçu par les bénéficiaires ?

Dieu merci, j’ai reçu pleins de Doua’s (bénédictions). Les bénéficiaires m’ont remercié et surtout ils ont remercié tous les donateurs qui nous ont permis d’avoir toutes ces quantités. Merci à ces donateurs musulmans à travers l’ONG Life. L’événement a été très bien organisé avec l’ONG Life et la Fondation Life Mali, le tout coordonné par Hervé qui vit au Mali et qui a beaucoup aidé la population malienne surtout celle du centre (Mopti). Nous comptons répéter ce gendre d’action et d’initiative vu qu’elles se sont déroulées dans le mois béni et sacré de Ramadan. Une manière de soulager les populations. J’ai été très touché quand certaines familles me disaient qu’elles ne savaient comment terminer ce mois ou quoi manger et que nous les avons soulagées en leur apportant ces nourritures.

Pourquoi le choix de l’ONG Life a-t-il été porté sur vous ?

Cela fait très longtemps que nous étions en discussion et en collaboration. L’ONG Life fait ce genre d’action à travers le monde et elle sait très bien l’amour que j’ai pour le Mali. Il était important pour l’organisation qu’on soit ensemble et qu’on unisse nos forces pour cette opération.

L’opération est-elle estimée à combien ?

La valeur de tous ces dons est estimée aux alentours de 60 000 euros soit environ 40 millions F CFA.

Quel a été vous votre apport ?

Mon apport c’est tout d’abord humain et financier comme tant d’autres. Un apport humain parce que je veux toujours être en contact avec le peuple et participer à la distribution. Concernant l’apport financier, c’est un devoir pour moi pour prouver mon amour pour le Mali comme je l’ai toujours sur d’autres actions. A un moment donné, je pense que le rôle d’un artiste ce n’est pas forcement de faire les concerts, de sortir les albums mais c’est aussi de tendre la main aux autres, à son prochain, de partager. J’ai eu une longue et belle carrière. J’ai un album qui sera bientôt disponible. Mais ce sont des choses que j’ai mises à côté pour ces œuvres humanitaires.

Qu’en est-il avec le prochain album ? 

L’album «On est ensemble» est fini. Inchalla, si tout se passe bien, la sortie est prévue pour la rentrée. Dans l’album, nous avons beaucoup de titres mais la particularité, on retrouvera des grands artistes sur cet album notamment le petit-frère Sidiki Diabaté, Fally Ipupa, Arafat Dj,  Niska, Black M, un morceau international avec Sean Paul.

Comme dans tous vos albums, y aura-t-il un titre dédié au Mali ?

Je vais voir (rire)… J’en ai fait tellement. Mais il y a une touche de fait de collaborer avec Sidiki Diabaté, c’est toujours un pas de plus pour le Mali. Il y aura un morceau soninké. J’ai chanté en soninké en featuring avec Lassana Hawa. Même les Malinkés, les Peuls, les Bambaras, les Khanssonkés, les Songhais, les Arabes  et  les Tamasseks vont danser sur le morceau. En un mot, c’est le Mali qui va danser sur le morceau car il y n’aura pas de barrière.

Vous qui êtes une fierté pour le Mali, quelle a été votre réaction à la suite de l’histoire de Mamoudou Gassama ? 

Je suis très fier de lui mais en vérité ce n’est pas une première, il y a eu aussi l’histoire de Lassana Bathily. Au regard des exploits réalisés par Mamoudou Gassama et Lassana Bathily, cela prouve que les Maliens sont des héros. Même à travers l’histoire, les Maliens ont été toujours des héros. L’histoire se répète et l’histoire continue. En tout cas l’histoire de Mamoudou Gassama est arrivée au bon moment, c’est une très grande fierté. J’ai eu l’occasion de l’avoir au téléphone et de le féliciter. Nous sommes tous fiers de lui car Mamoudou Gassama nous a fait du bien même en termes d’images pour le Mali. La vidéo a fait le tour du monde entier et a été relayée par tous les media internationaux, les chefs d’Etat, les ministres, les artistes… Tout le monde félicite Mamoudou Gassama. Il y a eu Lassana Bathily et maintenant Mamoudou Gassana, nous sommes fiers d’eux. Nous sommes soulagés car quelque part on avait besoin de cela.

 

Source: Maliactu.info

 

MaliwebInterviews
L’artiste Mokobe Traoré, la fierté malienne s’engage de plus en plus dans les initiatives caritatives. Une façon pour lui de contribuer au bien-être des plus démunis et de donner un peu d’espoir aux populations parmi lesquelles se trouvent ses fans. Présent à Bamako depuis le mardi 5 juin, le...