Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) remercie les Chefs d’Etat :
SEM Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, Président en exercice de la CEDEAO ;
SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire ;
SEM Nana AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana ;
SEM Muhammadu BUHARI, Président de la République fédérale du Nigéria ;
SEM Macky SALL, Président de la République du Sénégal.
Le M5-RFP associe à ces remerciements SEM Goodluck JONATHAN, Médiateur du Président en exercice de la CEDEAO, SEM Kalla ANKOURAO, Ministre des Affaires Etrangères de la République du Niger et Président en exercice du Conseil des Ministres de la CEDEAO, SEM Jean Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO, Général Francis BEHANZIN, Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, ainsi que les délégations qui les ont accompagnés.
Ce jeudi 23 juillet 2020, cinq chefs d’Etat de la CEDEAO parmi les plus écoutés de l’Afrique de l’Ouest ont effectué une mission de médiation dans notre pays à l’effet de trouver une solution à la crise sociopolitique que nous traversons.
Rarement l’organisation sous-régionale, depuis sa création en 1975, avait déployé de si hautes personnalités au sommet des Etats et de tels efforts soutenus dans la recherche d’une sortie de crise dans un pays membre.
Le M5-RFP félicite les Chefs d’Etat pour la grande capacité d’écoute dont ils ont fait montre à l’occasion de la rencontre avec notre Mouvement et l’Imam Mahmoud Dicko, notre Autorité morale.
C’est le lieu de signaler que le discours courageux et hautement patriotique de Mahmoud Dicko, ainsi que le document élaboré et transmis aux Chefs d’Etat par le Comité Stratégique du M5 –RFP, ont mis en confiance de millions de Maliens pour la suite de notre combat.
En effet, au-delà du rappel des propositions faites par la Mission de médiation de la CEDEAO, les Chefs d’Etat n’ont pas jugé utile en l’état, au regard de la gravité de la situation, d’imposer une solution définitive au Peuple malien.
En convoquant un Sommet Extraordinaire sur la crise politique au Mali, ils nous témoignent, non seulement leur attachement profond au Mali, mais également toute leur considération pour notre combat. L’absence de communiqué final indique que les Chefs d’Etat analysent la crise actuelle au-delà des contentieux électoraux qui, il est vrai, en ont été les signes révélateurs.
En tout état de cause, les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont certainement compris que notre refus d’approuver le communiqué de la Médiation ne relève pas d’une volonté de défiance, mais plutôt de notre souci d’attirer l’attention sur toute la profondeur de la crise et la meilleure manière de lui trouver une solution durable.
Au demeurant, notant la préoccupation des Chefs d’Etat relative à la « ligne rouge » interdisant tout changement anticonstitutionnel de régime, le M5-RFP rassure que les exigences et actions populaires du Peuple malien s’inscrivent dans le respect les dispositions constitutionnelles maliennes et celles communautaires de la CEDEAO.
Il s’agit en l’occurrence d’amener le Chef de l’Etat actuel de tirer conséquence de sa perte de légitimité par sa démission volontaire, afin de créer les conditions d’une union sacrée des forces vives maliennes, à travers l’ouverture d’une Transition républicaine, pour discuter et convenir des voies idoines pour la reconstruction d’un Mali nouveau.
Le M5-RFP réitère sa sollicitation auprès des Chefs d’Etat de la CEDEAO pour l’accompagnement du Peuple malien dans sa quête de sécurité, de paix et de prospérité socioéconomique, à travers la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.
Bamako, le 24 Juillet 2020.
Pour le M5-RFP
Choguel K. MAIGA
MaliwebCommuniqué de presseMalijetmaliweb net
Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) remercie les Chefs d’Etat : SEM Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, Président en exercice de la CEDEAO ; SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire ; SEM Nana AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana...