Les relations entre la France et le Mali rappellent la célèbre fable de Jean de la Fontaine : « Le pot de fer et le pot de terre ». La France est le pot de fer et le Mali, le pot de terre.

Plus de 600 ans de rapport (force plus ruse toujours à l’avantage du premier aux dépens du second) ! Au commencement, était la traite négrière basée sur l’exploitation de la force du travail des esclaves, pourchassés comme des gibiers, capturés, troqués contre de la camelote pour le chef de tribu (miroir, alcool, fusil…) enchaînés et transportés par les voiliers vers les continents européens et américains. Pour y travailler dans les mines d’or et les puits de pétrole, les plantations de café, cacao et de coton. Les aventuriers acteurs de ce commerce triangulaire s’organisèrent de plus en plus en sociétés et compagnies commerciales. Avec le soutien manifeste des rois et surtout des empereurs gaulois dont Bonaparte qui accepta difficilement l’abolition de l’esclavage en 1848. Les négriers, empereurs et présidents quand la Gaule devint une République, planifièrent alors l’annexion des royaumes et empires africains, dont celui actuellement connu sous le nom Mali.

La traite négrière aura coûté la liberté et la vie à des millions des nôtres entre 1444 et 1858 soit plus de 400 ans. Outre les milliers de noirs massacrés pendant l’annexion coloniale, la colonisation a coûté la vie à des millions d’autres Soudanais morts des sévices liés aux travaux forcés et autres abus. Pendant ce temps, tout ce que le territoire contenait comme richesses sur terre et sous terre étaient gaillardement transféré en France. Le pot de fer se raffermissant des ressources du pot de terre qui se fragilisait au fil de temps. Cela durera également plus de 100 ans jusqu’à la pseudo décolonisation ou indépendance. De l’arnaque pure et simple, clame non sans humour et dédain, la star ivoirienne Alpha Blondy.

Certes le gouverneur blanc (Baba coumandan) est parti mais l’exploitation du Mali a continué avec la complicité des sous-préfets blancs à la peau noire. En échange des privilèges liés à leurs postes, ils en ont fait voir de toutes les couleurs à leurs peuples pour l’intérêt de Paris. Alors que les nationalistes sont farouchement combattus et froidement abattus. Ces parricides qui trahissent ainsi leurs peuples sont adoubés et instrumentalisés par les princes du jour à l’Elysée et consorts, qu’ils soient de gauche de droite ou du centre. Juste des marionnettes dont les ficelles sont tirées par les détenteurs des gros paquets d’actions des multinationales, ces Illuminati suppôts de Satan omnibulés par le seul profit et toujours prêts à mettre à feu et à sang, partout ils voient leurs intérêts, insensibles aux montagnes de cadavres et aux fleuves de larmes et de sang de faibles innocents !La pensée unique, tiens, l’expression a le vent en poupe, c’est le nouvel ordre mondial que les sirènes ont depuis quelque temps commencé à chanter.  A instaurer à tout prix ! Devraient-ils pour cela continuer à fabriquer de faux djihadistes, à recruter et aéroporter des mercenaires pour terroriser les pauvres hères, ceux qui ne sont pas encore ‘’entrés dans l’histoire’’. Pauvres de nous !

Dèbè Tall

Source: Le Challenger

MaliwebMaliweb Malijet Maliactu
Les relations entre la France et le Mali rappellent la célèbre fable de Jean de la Fontaine : « Le pot de fer et le pot de terre ». La France est le pot de fer et le Mali, le pot de terre. Plus de 600 ans de rapport (force...