Au Mali, la CEDEAO demande aux militaires au pouvoir à Bamako de désigner d’ici le 15 septembre un président et un premier ministre civils de transition.

Cette décision de l’organisation sous régionale intervient alors que le pays est sous embargo. Certains Bamakois estiment que les militaires doivent attendre la concertation nationale du 10 au 12 septembre avant de répondre à cette exigence.

 

Source: voaafrique

MaliwebMaliweb Malijet Maliactu
Au Mali, la CEDEAO demande aux militaires au pouvoir à Bamako de désigner d'ici le 15 septembre un président et un premier ministre civils de transition. Cette décision de l'organisation sous régionale intervient alors que le pays est sous embargo. Certains Bamakois estiment que les militaires doivent attendre la concertation...