L’association Energia-Mali en session d’animation, d’information et sensibilisation à Kéla

Dans le cadre de la célébration de la 23è édition de la quinzaine de l’environnement 2022, une session d’animation, d’information et sensibilisation a été organisée par l’association Energia Mali le mardi 7 juin 2022 au Centre d’Etat Civil de Kéla (Commune de Minidjan-Cercle de Kangaba).

Les participants ont été édifiés sur le thème de la journée mondiale de l’environnement, à savoir « Une seule terre », et sur celui de la journée mondiale de la lutte contre la désertification « se relever ensemble de la sécheresse ».

Les besoins spécifiques des femmes pour leur autonomisation en matière d’énergies renouvelables ont également été abordés.

Le facilitateur, en présentant le premier thème, a surtout parlé des défis et enjeux liés à l’existence des populations sur la terre sans oublier le contexte actuel du monde, en général, et du Mali, en particulier. Il a insisté sur les comportements à adopter par les hommes et les femmes face aux multiples obstacles dans leurs vies quotidiennes et sur l’importance de la symbiose à avoir entre tous les êtres vivants sur terre. Concernant le second thème, il a évoqué quelques solutions idoines à entreprendre face aux conséquences de la dégradation des terres. : Il s’agira notamment de développer les avantages des actions collectives de mitigation des effets du changement climatique, notamment la plantation et l’entretien d’arbres tenant compte des nombreux avantages des arbres, la mise en défens de zones de culture, l’utilisation de foyers améliorés par les ménages, etc.

A l’issue des échanges, il ressort que les communautés sont très conscientes de la dégradation de leur environnement, surtout la diminution de la fertilité des sols, la diminution sinon la disparition des ressources forestières, la diminution des pâturages etc.

Les femmes se sont dites également conscientes qu’elles sont les principales victimes de cette dégradation des ressources ligneuses car le bois pour le ménage se fait rare, il faut parcourir de longues distances pour obtenir des quantités suffisantes. A cause de la rareté des pluies, les puits tarissent tôt en pleine saison sèche, ce qui les handicape pour la production maraichère en vue de satisfaire les besoins alimentaires de la famille et l’obtention des revenus économiques en cas de surplus de production.

Les femmes, très préoccupées par le phénomène de dégradation de leur environnement, proposent des solutions suivantes, à savoir la plantation d’arbres autochtones pendant l’hivernage (chaque femme un arbre). Pour assurer la réussite de cette activité, elles interpellent le chef de village et ses conseillers, le conseiller communal pour mettre fin à la divagation des animaux.

Le chef de village et le conseiller communal se sont engagés immédiatement à rouvrir la fourrière d’animaux du village pour sanctionner les contrevenants, la conduite d’activités maraîchères par la réalisation de forages et périmètres grillagés ou des activités génératrices de revenus pour les femmes en vue d’assurer leur autonomisation, l’utilisation des foyers améliorés pour la diminution de la pression sur les ressources forestières, la mise en défens suivie de plantation d’enrichissement de certaines zones dégradées.

A propos de l’autonomisation économiques durable des femmes à partir des énergies renouvelables, les femmes ont évoqué des activités à mettre en œuvre telles que : la relance de la minoterie et la production maraichère soutenues par l’utilisation des panneaux photovoltaïques comme source d’énergie).

Cette activité tenue à Kéla traduit l’engagement de l’association Energia-Mali auprès des populations et surtout des femmes et des jeunes qui sont les premières victimes des conséquences du changement climatique et la désertification.

L’initiative a été fortement saluée et appréciée par toutes les personnes présentes qui ont beaucoup intervenu aux cours des échanges fructueux car elles sont toutes préoccupées par la situation dans la commune de Kangaba et dans le village de Kéla en particulier.

Cet échange était présidé par le délegué au maire, Mamady Haïdara, a regroupé des responsables villageois, le 1er Conseiller du chef de Village, Sékou Haïdara, le 2ème Conseiller du chef de village, Daouda Haïdara, un notable de Kéla, Chérif Haïdara, la présidente de l’association des femmes de Kéla, Mme Brété Haidara, le secrétaire général des Jeunes, Lamine Haïdara, et près d’une centaine de participants, dont beaucoup de femmes.

Sarr dépuis Kéla   

Source: Les Échos- Mali

MaliwebEnvironnement malienmaliweb net
L’association Energia-Mali en session d’animation, d’information et sensibilisation à Kéla Dans le cadre de la célébration de la 23è édition de la quinzaine de l’environnement 2022, une session d’animation, d’information et sensibilisation a été organisée par l’association Energia Mali le mardi 7 juin 2022 au Centre d’Etat Civil de Kéla (Commune de Minidjan-Cercle...