La 7ème édition du festival dogon, Ogobagna, a été lancée le lundi 24 janvier 2022 à la place du cinquantenaire de Bamako. Placé sous le thème « la place de la femme dans nos sociétés traditionnelles », l’ouverture de cette édition était présidée par le premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Pour la 7ème fois, le festival culturel dogon se tient à Bamako, à place du cinquantenaire. C’est toute la culture dogon, dans sa diversité, qui est en exposition dans la capitale malienne, sur les berges du fleuves Niger. Le premier objectif est de valoriser l’art et l’artisanat qui souffrent déjà à cause de la crise. Nous sommes optimistes que cette crise va finir, mais si les acteurs de ce secteur n’ont pas l’occasion ou un cadre d’expression régulier, ils risquent de perdre. Ils vont se reconvertir à d’autres activités qui ne sont pas certainement louables. Nous voulons faire en sorte que les acteurs du tourisme vivent de leur travail. Le second objectif est de faire découvrir au public bamakois, l’une des cultures maliennes, celle du « pays dogon », du vivre ensemble, du brassage culturel, et surtout, de la culture de diversité sociolinguistique du Mali. L’objectif du festival consiste à montrer que le Mali est un grand pays qui a des variétés culturelles. C’est pour cette raison que ‘’Ogobagna’’ n’est pas que dogon. Même si les initiateurs sont Dogons, il compose l’ensemble des communautés qui, ensemble, viennent magnifier la culture.

Dans son allocution pour la 7ème édition, le vice-président de Ginna Dogon, M.Hamidou Ongoïba, a réitéré le soutien de la communauté Dogon au Président de la Transition et à son Gouvernement avant de rappeler que « le festival n’aurait pas de succès sans l’appui des Hautes Autorités de l’État ».

Pour sa part, le premier ministre Choguel Kokalla Maïga, a, dans son discours d’ouverture, rendu un vibrant hommage aux forces de défense et de sécurité qui enregistrent des victoires dans la sécurisation du pays. Aussi, s’est-il réjouit de la tenue régulière de la manifestation qui force l’admiration, contribue au dialogue des cultures. « Le thème retenu magnifie la femme qui est un maillon essentiel de la société, tant traditionnelle que moderne. Elle joue un rôle central dans tous les domaines de la vie sociale » a conclu Choguel Kokalla Maïga.

Il faut préciser que le festival continuer jusqu’au dimanche prochain.

B. Guindo

Source: Le Pays

MaliwebCulture maliennemaliweb
La 7ème édition du festival dogon, Ogobagna, a été lancée le lundi 24 janvier 2022 à la place du cinquantenaire de Bamako. Placé sous le thème « la place de la femme dans nos sociétés traditionnelles », l’ouverture de cette édition était présidée par le premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Pour...