Les mares sont des zones de convergence des éleveurs dans le cercle de Goundam. Les bergers y conduisent les bêtes pour leur abreuvement. Et généralement, aux abords des mares le pâturage est abondant. C’est pourquoi ces lieux sont souvent le théâtre d’affrontements entre éleveurs.

bergers egorge goundam region nord mali assasinant morts gao vaches moutons

 

Mais le drame qui a eu lieu samedi ne ressemble pas à une querelle d’éleveurs se disputant un pâturage. Trois bergers, dont l’âge varie entre 30 et 45 ans, ont en effet été égorgés au bord d’une mare située entre Gargando et Aratène. Il s’agit d’un Peulh et de 2 Bellas. Ils ont visiblement été surpris par des bandits alors qu’ils faisaient paître leurs troupeaux de bœufs au bord du plan d’eau. Après avoir assassiné les bouviers, les bandits ont conduit les troupeaux vers une destination inconnue.

Deux autres personnes, après avoir vendu quelques bœufs sur le marché de Zouerat dans la commune d’Essakane, ont été interceptés par des bandits et dépouillés de toutes leurs possessions. Ils avaient l’intention d’acheter des céréales à la foire hebdomadaire de Goundam. Leurs compagnons d’infortune qui n’avaient pas d’argent sur eux, ont été tabassés et ont dû s’enfuir pour échapper aux coups.

Assassinats et agressions confirment la persistance de l’insécurité dans les zones reculées du Nord du pays. Les groupes armés, traqués par les forces armées sur le terrain, se sont divisés en petites bandes de malfrats reconverties dans le banditisme. Ces malandrins guettent les forains pour les attaquer et les détrousser.

A. A. TOURE

AMAP-Goundam

MALIACTUmaliweb
Les mares sont des zones de convergence des éleveurs dans le cercle de Goundam. Les bergers y conduisent les bêtes pour leur abreuvement. Et généralement, aux abords des mares le pâturage est abondant. C’est pourquoi ces lieux sont souvent le théâtre d’affrontements entre éleveurs.   Mais le drame qui a eu...