Le Carré d’argent accueille Fatoumata Diawara, (musique du monde) jeudi 7 novembre. Sur scène, la chanteuse malienne illumine de sa présence et de sa générosité. Dans ses chansons interprétées en bambara, l’une des langues officielles du Mali, il est question d’amour, d’espoir et d’exil.

De ses premiers pas de danse dans la troupe de son père à sa tournée triomphale avec Matthieu Chedid (Victoire de la musique 2018), Fatoumata Diawara est devenue en quelques années une artiste incontournable de la scène internationale.

Considérée comme l’une des plus belles voix de l’Afrique moderne, Fatoumata Diawara, fière de son héritage, navigue entre sonorités africaines et occidentales. La guitare électrique, la basse et les claviers se mélangent aux percussions pour libérer un groove hypnotique, un blues lent ou encore un funk frémissant. Un message universel de fraternité, sincère et sans frontières, tout simplement essentiel.

Jeudi 7 novembre, à 20 h 30, au Carré d’Argent. Tarif : de 18 € à 26 €. Billetterie au 02 40 01 61 01 et [email protected]

Source: ouest-france.fr

MaliwebMusiquePeople
Le Carré d’argent accueille Fatoumata Diawara, (musique du monde) jeudi 7 novembre. Sur scène, la chanteuse malienne illumine de sa présence et de sa générosité. Dans ses chansons interprétées en bambara, l’une des langues officielles du Mali, il est question d’amour, d’espoir et d’exil. De ses premiers pas de danse dans...