Disparu des radars musicaux depuis 2018, l’artiste chanteur malien, Cheick Abdel Kader Traoré alias AK-45 annonce son retour sur la scène avec son tout premier album, sur lequel il a invité plusieurs artistes maliens. C’est ce que l’artiste nous a confié lors d’une interview dans laquelle il évoque également les raisons de son retrait de la scène, ainsi que ses projets artistiques.

La passion est la meilleure des motivations dans une carrière, notamment en musque. C’est le cas de l’artiste Cheick Abdel Kader Traoré alias AK-45 qui, après deux ans de retrait de la scène musicale, prépare son retour. En effet, après s’être retiré en 2018, l’artiste annonce un retour, mais pas avec les bras ballants. Au contraire, il annonce de belles surprises et qualifie même son retour de “tonitruant”“La musique est une passion pour moi et je veux vivre pleinement cette passion. C’est pourquoi  je reviens avec de nouvelles ambitions”. nous confie-t-il.

Le surnom “AK-45” peut nous renvoyer à une arme, mais il nous nous rappelle également le nom d’un jeune talent du rap malien dont les singles comme N’Dalen, Indou ou encore Bi furu ont fait bouger la jeunesse malienne entre 2012 et 2016.  “AK-45″ est le nom d’une arme, une kalachnikov russe. J’ai pris ce surnom quand j’étais encore à l’université, à la Faculté des sciences économiques et de gestion). En ce moment, j’étais militant de l’Association des élèves et étudiants du Mali de la Faculté. J’ai choisi ce surnom à l’époque pour montrer que ma compétence en tant que militant équivalait à la puissance de cette arme”, nous raconte l’artiste qui a décidé de garder ce surnom par lequel il était connu de tous et qui le suivent sur la scène musicale.

Passionné de musique, notamment du rap, AK-45 a été plus influencé par le reggae man Ticken Jah, à travers notamment son album Cours d’histoire. “Je connaissais par cœur toutes les chansons de l’album Cours d’histoire de Tiken Jah. C’est lui qui m’a beaucoup influencé, mais c’est en 2008 que j’ai eu envie de chanter grâce à un ami du nom d’Abdoul Simaga qui était venu de Paris pour ses vacances à Bamako. Il avait des instruments musicaux avec lesquels on s’amusait à chanter”, raconte-il.

Cependant, c’est à partir de 2009 que le jeune AK-45 se décide à mener une carrière musicale, suite au concert du célèbre rappeur français, La Fouine, dans la capitale malienne. “Le concert de La Fouine à Bamako en 2009 a beaucoup influé sur ma carrière car lors de son concert j’ai vu des jeunes, comme Iba One, prester sur la même scène que la star du rap français. C’est ce jour-là que je me suis dit que j’avais ma chance aussi“, ajoute l’artiste qui a connu de beaux jours dans la musique, à travers notamment son single Bi furu cosigné avec Damy Star en 2014. C’est le succès de ce morceau qui lui donne la notoriété dont il jouit aujourd’hui. AK-45 avait alors été invité à plusieurs grandes manifestations artistiques et culturelles à Bamako et dans les régions du pays, notamment au festival de Selingué et au festival sur le Niger.

Un retour ambitieux

AK-45 décide de se retirer de la scène en 2018 parce que, estime-il, il y a peu de sérieux dans le showbiz malien. “Il y’a trop de problèmes dans ce milieu. J’ai été déçu par des personnes. Apres le succès de mon son, j’ai eu à faire beaucoup de tournées et j’ai des reliquats un peu partout avec les promoteurs de spectacles. C’est pourquoi j’avais pris un peu de recul”, nous explique celui qui dit gagner sa vie aujourd’hui dans le commerce d’objets d’arts maliens en Europe. Le commerce était son domine professionnel après une licence en gestion commerciale dans une université privée de la place à Bamako.

Mais comme on le dit souvent : “Chassez le naturel, il revient au galop”. La passion d’AK-45 pour la musique le ramène sur la scène. L’artiste annonce son retour avec des belles surprises pour ses fans. “J’ai décidé pour mon retour de venir avec mon premier album. Un album de dix titres sur lequel j’ai invité plusieurs grands noms de la musique malienne dont je préfère réserver la surprise. L’album est presque bouclé et il sortira cette année”, nous confie-t-il.

L’artiste revient également avec de nouvelles ambitions. Des ambitions dont il compte se donner les moyens. “J’ai décidé de revenir parce que la musique me manque. Mais cette fois, je viens avec la détermination d’être présent à jamais sur la scène musicale. Pour ce faire, je suis dans un projet de studio où je pourrais me produire” poursuit-il, avant d’inviter les acteurs culturels, notamment les promoteurs de spectacles, à un changement de mentalité et de comportement afin d’assainir le milieu du showbiz malien. “Il est vrai qu’on chante par passion, mais toute œuvre humaine mérite une récompense. Je voudrais dire aux promoteurs de spectacles de mettre un peu plus de séreux dans ce milieu. Les artistes consacrent leur temps et leur énergie dans leur création, ils méritent donc qu’on les valorise dans leur métier”, conclut-il.

Interrogé sur la date de sortie de cet album qui marquera son retour sur scène, AK-45 demande aux fans d’être “patients et d’observer”.

 Youssouf KONE    

 Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebMusique
Disparu des radars musicaux depuis 2018, l’artiste chanteur malien, Cheick Abdel Kader Traoré alias AK-45 annonce son retour sur la scène avec son tout premier album, sur lequel il a invité plusieurs artistes maliens. C’est ce que l’artiste nous a confié lors d’une interview dans laquelle il évoque également...