42 morts et 22 blessés au sein des Forces armées maliennes et 37 morts parmi les combattants de l’État Islamique au Grand Sahara. C’est le nouveau bilan de l’attaque du dimanche dernier à Tessit. L’annonce a été par la DIRPA ce jeudi 11 août 2022, lors d’un point de presse tenu à Bamako.

Des dégâts matériels importants ont également été enregistrés au cours de l’attaque à Tessit. La DIRPA affirme toutefois que les forces de défense et de sécurité ont fait preuve de courage. C’est ainsi que trois jours de deuil national ont été décrétés, à compter de ce jeudi, pour rendre hommage aux soldats qui ont perdu la vie, suite à l’attaque à Tessit.

« Il n’y a pas eu une deuxième attaque à Tessit, après celle du dimanche passé »

« C’est faux il n’y a pas eu de deuxième attaque. Les terroristes ont voulu revenir pour récupérer leurs morts ou à la recherche des gens qu’ils ont perdu dans la nature », explique Colonel Souleymane Dembélé, directeur de la Dirpa. Mais,« la patrouille a observé la gesticulation des terroristes et avec cette intervention, les gens ont parlé d’attaque », déclare Colonel Dembélé avant de préciser que « c’était une intervention des FAMa, à quelques kilomètres de Tessit ».

Colonel Souleymane Dembélé déclare aussi que de nombreux terroristes et suspects ont été arrêtés dans la capitale malienne, depuis l’attaque du camp de Kati. Il sollicite davantage l’aide de la population pour combattre le terrorisme. « On ne sait pas qui est qui. Et la famille même ne sait pas que telle ou telle personne est dans cette mouvance »affirme le colonel Dembélé.« Faites attention, parce que ce sont des terroristes qui ne viennent pas seulement en brousse. Ils sont en train de sévir à Bamako », martèle-t-il. Le directeur de la DIRPA estime aussi qu’« on doit être prompt à donner l’information à qui de droit ».

La DIRPA indique aussi que les auteurs de la publication de la liste des 42 militaires morts à Tessit sont entre les mains de leur hiérarchie. Ces militaires n’étaient pas habilités à divulguer ces informations, précise la DIRPA.

La théorie d’une « expertise extérieure » en faveur des terroristes soutenue

Le gouvernement de la transition, dans un communiqué, a également annoncé que les terroristes ont bénéficié « d’expertise extérieure » pour mener l’attaque de Tessit. Boubacar Salif Traoré, analyste sécuritaire, soutient cette idée, vu, selon lui, « la force de frappe des terroristes ». Il estime, cependant, que les partenaires du Mali « ne devraient pas se sentir offusqués, du moment où personne n’a été nommée ».

Source:  Studio Tamani

Maliwebmalijet comNord-Mali
42 morts et 22 blessés au sein des Forces armées maliennes et 37 morts parmi les combattants de l’État Islamique au Grand Sahara. C’est le nouveau bilan de l’attaque du dimanche dernier à Tessit. L’annonce a été par la DIRPA ce jeudi 11 août 2022, lors d’un point de...