Faire la paix au Mali a nécessité beaucoup de compromis et même de compromission. Les groupes armés administrent le nord, avec force en certains endroits, mais surtout, avec une incroyable complicité de la France et de la Minusma.

Mais le malaise semblerait ne plus passer auprès de nos compatriotes, surtout, après des constats des nos agents de sécurité très attentifs à l’aéroport de Bamako. Les passagers des vols UN Minusma, en provenance des territoires occupés par les groupes armés, feraient état de port abusif des couleurs de leur fantomatique État.

Koulouba ne souhaiterait plus laisser ces actes de provocations ostentatoires. Selon nos sources , le cabinet du président aurait demandé dans la confidentialité absolue à la Minusma de prendre des mesures pour corriger ces manquements sans pour autant froisser les groupes armés. La paix est cruciale et les acteurs devraient rester dans cette dynamique.

Pour nos sources concordantes, la majorité des passagers des vols UN MINUSMA en provenance de Kidal et des autres zones contrôlées par les groupes armés s’exhiberaient de façon provocatrice avec des signes de l’AZAWAD (drapeaux, écharpes, casquettes, tee-shirts, bracelets ou encore par des pagnes) à l’aéroport pour provoquer les maliens.

D’après nos recoupements, la Minusma n’a pas encore réagi à la demande confidentielle du cabinet du président. Il serait mieux que la République se fasse respecter dans ses lieux les plus emblématiques et stratégiques.

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
MaliwebNord-Maliminusma
Faire la paix au Mali a nécessité beaucoup de compromis et même de compromission. Les groupes armés administrent le nord, avec force en certains endroits, mais surtout, avec une incroyable complicité de la France et de la Minusma. Mais le malaise semblerait ne plus passer auprès de nos compatriotes, surtout,...