Ce jeudi 19 septembre 2019la ville de Tombouctou a vécu un évènement malheureux inédit. En effet, des  groupes de jeunes se sont affrontés avec violence faisant plusieurs victimes. A Abaradjou, le quartier de la ville qui a enregistré ces accrochages, les jeunes étaient munis d’armes blanches, mais aussi à feu. Ils tiraient à balle réelle. Les habitants dépassés par cette terreur, se sont terrés dans leurs maisons. Les raisons ? Peu d’informations avec certitude sur la question. Mais, une version circule. Une histoire ethnique.

 

Bilan de cette journée ensanglantée : 2 filles tuées, 4 blessés, 1 véhicule brulé et une moto, 2 maisons incendiées et plusieurs familles déplacées.

Pour ramener l’accalmie, la force d’interposition, la MINUSMA et les autorités maliennes auraient joué leur partition.

Ces derniers jours, Tombouctou fait l’objet de plusieurs actions musclées de la part de la jeunesse. Pour rappel, ils avaient paralysé la ville afin de réclamer la réfection de leur route et autres revendications. Pour ce sujet noble, le gouvernement a trouvé un accord avec les jeunes qui a permis de calmer leurs ardeurs.

Source : Le Pays

MaliwebNord-Mali
Ce jeudi 19 septembre 2019, la ville de Tombouctou a vécu un évènement malheureux inédit. En effet, des  groupes de jeunes se sont affrontés avec violence faisant plusieurs victimes. A Abaradjou, le quartier de la ville qui a enregistré ces accrochages, les jeunes étaient munis d’armes blanches, mais aussi à...