Cela s’est produit hier jeudi 5 juin, aux environs de 18h45, à Aguelhok, localité située dans la région de Kidal. Le camp de ma MINUSMA dans cette ville a essuyé plusieurs tirs d’obus de mortier. Le bilan provisoire fait état d’au moins deux Casques bleus été tués et 10 autres blessés, dont certains grièvement.

Après cette attaque, la MINUSMA a immédiatement organisé les évacuations médicales nécessaires et renforcé la sécurisation du camp.

Le Chef de la MINUSMA par intérim, M. Koen Davidse a condamné «  dans les termes les plus fermes cette attaque et présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes ». Avant de souhaiter « un prompt et complet rétablissement aux blessés ».

Selon lui « les attaques visant les forces de maintien de la paix des Nations unies peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international et que leurs auteurs doivent être appréhendés et poursuivis ».

Il convient de rappeler que le camp de la MINUSMA dans cette localité abrite des casques bleus tchadiens et bangladais. Pour le moment, la nationalité des casques bleus tués n’a pas été dévoilée. Ce camp a déjà essuyé plusieurs attaques dont certaines meurtrières.

SourceKibaru

MaliwebNord-Maliminusma
Cela s’est produit hier jeudi 5 juin, aux environs de 18h45, à Aguelhok, localité située dans la région de Kidal. Le camp de ma MINUSMA dans cette ville a essuyé plusieurs tirs d’obus de mortier. Le bilan provisoire fait état d’au moins deux Casques bleus été tués et 10...