À quelques jours de la fête de tabaski on constate moins d’animaux sur le marché à Almoustarat dans la région de Gao. Selon certains commerçants, la rareté du bétail cette année est due au retard de la pluie et le manque d’herbes. Les populations partent à Tinouker ou à Gao pour acheter leurs moutons de fête.

Source : STUDIO TAMANI

MaliwebNord-Mali
  À quelques jours de la fête de tabaski on constate moins d’animaux sur le marché à Almoustarat dans la région de Gao. Selon certains commerçants, la rareté du bétail cette année est due au retard de la pluie et le manque d'herbes. Les populations partent à Tinouker ou à...