Cela fait presque plus d’un an qu’on est sans nouvelle du chef de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Al-Walid Al-Sahraoui.

Sa dernière apparition remonte à avril 2018 lorsqu’il avait été grièvement blessé dans la région de Ménaka au cours d’une bataille qui opposait ses éléments aux combattants de la coalition MSA/GATIA. Il avait été récupéré dans un sale état par des éléments du  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) d’Iyad Ag Ghali. Preuve que contrairement à ce qui se passe ailleurs, au Mali, ces deux groupes collaborent parfaitement.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-MaliIyad Ag Ghali
Cela fait presque plus d’un an qu’on est sans nouvelle du chef de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Al-Walid Al-Sahraoui. Sa dernière apparition remonte à avril 2018 lorsqu’il avait été grièvement blessé dans la région de Ménaka au cours d’une bataille qui opposait ses éléments aux combattants de...