Quelques heures après l’annonce de la décision d’expulsion par le gouvernement du chef du bureau régional de la MINUSMA de Kidal, Christophe Sévillon, la CMA a, dans un communiqué exprimé  » son indignation, son étonnement et sa préoccupation « .Elle a appelé la MINUSMA  » à clarifier et imposer son indépendance à l’égard de toutes les parties et ne plus céder aux injonctions d’aucune partie signataire de l’accord « .

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Mali
Quelques heures après l’annonce de la décision d’expulsion par le gouvernement du chef du bureau régional de la MINUSMA de Kidal, Christophe Sévillon, la CMA a, dans un communiqué exprimé  » son indignation, son étonnement et sa préoccupation « .Elle a appelé la MINUSMA  » à clarifier et imposer son...