La réunion du comité de suivi de l’accord tenue mardi à Bamako a permis de débloquer la situation.

mohamed ag erlaf ministre decentralisation administration territoriale reforme etat colonel hassan fagaga rebelle touareg mnla cma chef autorite interimaire nord kidal

C’est un groupe armé, le Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA), qui avait pris le processus en otage.

Il a notamment déployé des éléments armés aux portes de Tombouctou pour y empêcher l’installation de ces autorités intérimaires.

Le CJA réclamait son implication dans le processus.

Une solution a été trouvée a assuré M. Ahmed Boutache président du comité de suivi de l’accord au micro de BBC Afrique.

Les autorités intérimaires constituent une disposition importante de l’accord de paix.

Elles ont déjà été mises en place à Gao, Kidal et Ménaka.

Cette avancée permettra de rendre opérationnelles les patrouilles mixtes à Tombouctou et Kidal probablement avant la fin du mois d’Avril.

Ces patrouilles mixtes ont été lancées avec succès à Gao en Février

Les patrouilles mixtes ont pour mission de rassurer les populations dans un contexte de recrudescence d’actes d’insécurité.

 Par bbc.com/afrique
MaliwebmaliwebNord-Mali
La réunion du comité de suivi de l’accord tenue mardi à Bamako a permis de débloquer la situation. C’est un groupe armé, le Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA), qui avait pris le processus en otage. Il a notamment déployé des éléments armés aux portes de Tombouctou pour y empêcher...