L’un des lieutenants du terroriste Iyad Ag Ghaly a succombé à ses blessures. Il s’agit de Sidaham Ag Tahama, qui avait été grièvement blessé lors de l’attaque de Ménaka en fin janvier 2018. L’information de son décès n’est pas passée inaperçue parce qu’il avait commandé plusieurs opérations contre l’armée malienne et les casques bleus de la Minusma.

L’attaque terroriste contre le camp de la garde à Ménaka a fait 5 morts du côté de l’armée malienne. Mais les assaillants, dont un est mort, s’étaient repliés avec beaucoup de blessés dans leurs rangs, parmi lesquels leur chef.

Quelques jours après cette attaque, certains groupes armés ont affirmé que le chef des opérations d’Iyad avait été touché à Ménaka. Il s’agit de Sidaham Ag Tahama, un des chefs de guerre d’Iyad Ag Ghaly. Celui-là même, qui a conduit l’attaque perpétrée contre le camp des gardes à Ménaka, le 28 janvier, a succombé à ses blessures.

La mort de ce lieutenant d’Iyad porte un coup sérieux à cette organisation terroriste à laquelle s’était rallié le mouvement islamique du grand Sahara et certains combattants de la CMA évoluant dans les secteurs de Ménaka et Ansongo.

Sidaham avait aussi conduit l’attaque contre les Fama à Gourma-Rharouss en avril 2017 ainsi que celle perpétrée contre la patrouille conjointe Fama-Minusma. Il avait été vu lors de certaines attaques dans le cercle de Nara et aux alentours de la forêt de Wagadou, jusqu’à la frontière Mali-Mauritanie. L’accalmie actuelle sur le terrain fait suite à son décès.

Kassim TRAORE

Le Reporter

MaliwebNord-Maliminusma
L’un des lieutenants du terroriste Iyad Ag Ghaly a succombé à ses blessures. Il s’agit de Sidaham Ag Tahama, qui avait été grièvement blessé lors de l’attaque de Ménaka en fin janvier 2018. L’information de son décès n’est pas passée inaperçue parce qu’il avait commandé plusieurs opérations contre l’armée...