Deux jours après l’attaque du poste de commandement de la Force du G5 Sahel, son commandant en chef, le général Didier Dacko, a animé un point de presse pour rassurer tous les pays membres et les partenaires. A l’entame de ses propos, il a condamné une attaque «lâche et inhumaine». Le chef militaire a expliqué que le bilan, à ce jour, fait état de 2 militaires tués et de 6 blessés légers ainsi que d’importants dégâts matériels.

Du côté ennemi, 2 assaillants ont été neutralisés et 4 capturés. Le général Dacko a, au nom de l’ensemble du personnel de la Force, présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des militaires tombés et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.
Le commandant de la Force conjointe a fermement condamné cette barbarie inhumaine perpétrée à une heure où les paisibles citoyens de la ville s’acquittaient de leur devoir religieux qu’est la prière de vendredi. Il a demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire en vue d’identifier les auteurs et complices de cette attaque afin qu’ils soient châtiés conformément au droit.
Didier Dacko a profité de l’occasion pour féliciter son personnel et les forces armées maliennes (FAMA) pour la prompte et énergique réaction qui a permis de circonscrire l’attaque et de limiter les dégâts.
Il a invité l’ensemble des troupes du FC-G5S à redoubler de vigilance et à poursuivre avec davantage de détermination la noble mission à eux confiée. «Je tiens à rassurer les populations des pays du G5 Sahel, les partenaires, les institutions et organisations internationales qui appuient ou soutiennent la FC-G5S ainsi que l’opinion internationale que l’engagement de la Force à continuer la lutte anti-terroriste et la criminalité transfrontalière reste ferme», a-t-il conclu.

Dramane
COULIBALY
Amap-Mopti

 

Source: Essor

MaliwebNord-Mali
Deux jours après l’attaque du poste de commandement de la Force du G5 Sahel, son commandant en chef, le général Didier Dacko, a animé un point de presse pour rassurer tous les pays membres et les partenaires. A l’entame de ses propos, il a condamné une attaque «lâche et...