Dans un entretien accordé, hier mardi 19 mars  à Rfi, le Chef de la MINUSMA Mahamat Saleh Annadif   a déploré un manque de vigilance, voire d’anticipation pour déjouer l’attaque terroriste du 17 mars dernier à Dioura. Il a aussi plaidé pour un consensus de tous les Maliens dans la lutte contre le terrorisme et à une forte implication des mouvements signataires à travers la  » mutualisation des forces « .

Bien que réaffirmant le soutien sans faille de la MINUSMA aux côtés du gouvernement malien dans la lutte contre le terrorisme, il a déploré le manque de collaboration de la population.  » Il y a un manque de participation et j’ai toujours dit que, quelles que soient les capacités de riposte ou de réaction ou de défense, nous avons besoin de la collaboration des populations. On aurait pu anticiper, une telle opération ne s’est pas préparée en un seul jour. Une telle opération n’a pas été déclenchée à partir de Dioura. C’est sûr que les assaillants sont venus d’ailleurs  » a-t-il déclaré.

En clair pour le Chef de la MINUSMA, la vigilance et l’esprit d’anticipation auraient pu enrayer cette présence terroriste qui était prévisible en raison « des coups durs » subis par  « les ennemis de la paix « .  « Il faut quand même dire que l’ennemi qui a attaqué a subi beaucoup de coups durs. Et on s’attendait plus ou moins au fait qu’il allait réagir  » a-t-il indiqué.

S’agissant des « coups durs » infligés aux groupes terroristes, il fait allusion à la récente neutralisation  du bras droit de Iyad Ag Ghaly, son adjoint à la tête de la coalition terroriste Nostra Al Muslim, Djamel Okacha. De son vrai nom  Yahya Abou El Hamame, Djamel Okacha a été abattu dans la région de Tombouctou lors d’une opération de Barkhane. La mort de cette figure du terrorisme au Sahel et beaucoup d’autres de ses compagnons pourrait avoir fait naitre au sein de la coalition terroriste du Sahel un esprit de revanche.  » Comme l’un des bras droits d’Iyad a été neutralisé, ces derniers temps, par Barkhane  et avant lui, d’autres ont connu le même sort, je suis absolument certain que c’est plutôt une réaction par rapport à toutes ces pertes successives. Ils ont enregistré énormément de pertes ces derniers temps  » a fait savoir le Chef de la MINUSMA.

Contrecarrer les groupes terroristes

Il précise que l’attaque du 17 mars à Dioura est loin d’être une action communautaire mais plutôt une attaque terroriste conduite par Ansar Eddine d’Iyad Ag Ghaly.  » C’est plutôt une action terroriste menée par Ansar  Eddine. Je ne pense pas que ce  soit lié à un problème ethnique ou tribal ou communautaire » a-t-il relevé.Déplorant au passage l’absence de l’Etat dans certaines contrées du Centre du pays, il précise que  » les terroristes ne  pullulent que là où il y a un manque de l’Etat, là où il y a absence de l’Etat. Malheureusement dans cette région, l’Etat n’est pas totalement présent. Et ils en ont profité pour essayer de se substituer à l’Etat. Quelquefois, ils se permettent des services sociaux de base ; quelquefois, ils essaient de remplacer l’Etat. Et ils ont malheureusement endoctriné beaucoup de jeunes dans cette manœuvre« .

Pour vaincre les ennemis de la paix, il dit appeler à  » un consensus national des Maliens« . Il a aussi appelé pour plus d’engagement des groupes armés signataires de l’accord pour la paix dans la lutte contre le terrorisme. Ces groupes signataires, précise-t-il, ont tous intérêt à  » mutualiser ce qu’ils ont comme forces pour constituer ensemble les unités de lutte antiterroriste qui sont prévues dans l’accord, qui vont être constituées d’une bonne partie, également des éléments du Nord, d’une bonne partie des anciens FAMas« .

Le Chef de la  MINUSMA s’est dit convaincu que cette mutualisation des forces   » est une solution pour pouvoir contrecarrer les groupes terroristes« .

A.D

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Maliminusma
Dans un entretien accordé, hier mardi 19 mars  à Rfi, le Chef de la MINUSMA Mahamat Saleh Annadif   a déploré un manque de vigilance, voire d’anticipation pour déjouer l’attaque terroriste du 17 mars dernier à Dioura. Il a aussi plaidé pour un consensus de tous les Maliens dans la...