Même si c’est malheureusement le président français Emmanuel Macron qui l’a annoncée à Paris, nous ne pouvons ignorer cette information. Il s’agit de celle relative au prochain déplacement du Premier ministre, Boubou Cissé, à Kidal.

Finalement, le chef du gouvernement se rendra à Kidal, la huitième région de la République du Mali. Présentée ainsi, cette mission doit être saluée et attendue avec impatience.

Seulement, il ne s’agit pas d’une simple visite d’un Premier ministre dans une ville relevant de son autorité et auprès de ses administrés en tant que chef de l’administration. Il s’agit d’autre chose. Il s’agit de Kidal et Kidal n’est plus n’importe quelle région dans le Mali et non plus n’importe quelle zone à travers le monde.

Et pour cela, le Premier ministre, Boubou Cissé, ne doit et ne peut pas s’y rendre n’importe comment. Il doit, d’abord et avant tout, s’approprier les réalités in-situ, se prémunir de certains codes, s’entourer et se faire accompagner d’hommes et de femmes qui, au préalable, auraient travaillé à faire de cette visite une entière et pleine réussite.

Aussi, pour ne pas faire «du Mara», l’actuel Premier ministre ne doit jamais faire de ce déplacement sur Kidal, un défi à relever coûte que coûte. Kidal ne doit pas être un trophée à brandir. Il s’agit d’y aller en toute finesse, d’y aller avec les bonnes personnes, d’impliquer les bonnes personnes.

MK
Source : Nouvelle Libération

MaliwebMali actuNord-Mali
Même si c’est malheureusement le président français Emmanuel Macron qui l’a annoncée à Paris, nous ne pouvons ignorer cette information. Il s’agit de celle relative au prochain déplacement du Premier ministre, Boubou Cissé, à Kidal. Finalement, le chef du gouvernement se rendra à Kidal, la huitième région de la République...