A peine sorti du défilé du 22 septembre sur la place d’armes de Kati et voilà que nos forces armées perdent de vaillants soldats suite à des attaques meurtrières des forces du mal. Un bilan matériel et humain lourd.

Malgré cette tuerie macabre, nos Forces armées ont encore plus besoin de soutien de leur population. Un soutien qui s’impose au peuple pour lequel les vaillants soldats travaillent. Au cours d’intenses combats à Boulikessi et Mondoro entre soldats et forces du mal, 25 de nos FAMa ont perdu la vie ; 15 jihadistes ont trouvé la mort.

Malgré cette lourde perte, nos vaillants soldats sont parvenus à reprendre le contrôle et conserver les positions attaquées tant à Boulikessi qu’à Mondoro. C’est encore la preuve de la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le pays. Et le président de la République s’est exprimé sur cette tragédie de Boulikessi suite à l’attaque terroriste. « Nous sommes tous concernés et ce qui s’est passé à Boulikessi pourrait malheureusement survenir encore. J’attends une vigilance et une anticipation du gouvernement ».

Les forces armées maliennes n’avaient pas connu une si grande perte depuis l’attaque du camp de Dioura dans le cercle de Ténenkou qui avait fait une trentaine de morts.

Nassourou Dicko

Source : Notre Printemps

MaliwebNord-Mali
A peine sorti du défilé du 22 septembre sur la place d’armes de Kati et voilà que nos forces armées perdent de vaillants soldats suite à des attaques meurtrières des forces du mal. Un bilan matériel et humain lourd. Malgré cette tuerie macabre, nos Forces armées ont encore plus besoin...