Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Mahamat Saleh Annadif, accueille avec satisfaction la tenue des premiers ateliers de validation des termes de référence du Dialogue politique inclusif. Il encourage toutes les parties maliennes à s’investir dans cette échéance politique importante afin de trouver des solutions consensuelles sur les réformes politiques et institutionnelles essentielles et avoir une idée claire du chemin qui reste à parcourir.

Insécurité

Lutte contre les EEI. Le 3 septembre, un bus civil reliant Douentza à Gao, avec 66 passagers à son bord a heurté un engin explosif improvisé (EEI) à environ 32 km au nord-est de Douentza. L’incident a fait près de 15 morts et environ 30 blessés. La Minusma a facilité l’évacuation médicale vers Sévaré. « Ces méthodes d’une extrême lâcheté ne nous contraindront jamais à baisser les bras. Nous ne ménagerons aucun effort et userons de tous les moyens pour accompagner le Mali dans la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation ainsi que dans la pacification des régions les plus affectées par la crise sécuritaire » a indiqué M. Annadif.

PROCESSUS DE PAIX : Adama Dieng au Mali

Le Conseiller spécial pour la prévention du génocide, Adama Dieng a effectué une visite au Mali à l’occasion du Dialogue régional pour la protection au Sahel. Occasion pour lui de convenir de la gravité de la situation au centre avec la possibilité d’une détérioration sans un dialogue permanent. Il a expliqué son intention de rencontrer diverses parties prenantes maliennes au cours de sa visite dans le cadre des efforts de bons offices visant à calmer la situation et à trouver des solutions.

PROTECTION DES CIVILS : La Minusma appuie les autorités maliennes

Depuis 2013, la MINUSMA a mis en place un vaste programme de renforcement des capacités en appui aux autorités nationales afin de répondre à la menace grandissante des risques explosifs au Mali. C’est dans ce cadre que 15 éléments des forces de défense et sécurité maliennes sont en train de suivre une formation de huit semaines sur la Neutralisation, Enlèvement, Destruction des Explosifs (NEDEX) au Centre de Perfectionnement aux Actions post- conflit de Déminage et de Dépollution (CPADD), au Benin. Le premier niveau de cette formation avait déjà été complété au Mali. Ces opérateurs devront ensuite intégrer les groupes régionaux du Groupement tactique interarmes (GTIA) des Forces armées maliennes afin de sécuriser les régions Centre et Nord du Mali, contribuant ainsi à la protection des populations civiles.

Grace au programme de formation de formateurs de la MINUSMA et la construction d’un centre de formation spécialisé à Bamako, les formations NEDEX niveau 1, permettant aux opérateurs de détecter et détruire sur place la munition localisée, sont désormais délivrées par les autorités maliennes avec des instructeurs nationaux. Cette formation s’inscrit dans les priorités stratégiques de la MINUSMA, à savoir l’appui pour la stabilisation et le rétablissement de l’autorité de l’Etat ; le renforcement des capacités pour maintenir la sécurité dans le centre et le nord du Mali ; et la protection des civils.

Appui aux communautés

La MINUSMA a donné accès à la population de Tessalit aux hôpitaux de la MINUSMA pour consultation et traitement, suite aux graves inondations qui ont affecté la ville.

A la demande du Maire d’Ansongo, l’action rapide de l’unité du génie du bataillon nigérien a permis de réparer un pilier électrique endommagé par des pluies. Cela posait un risque sérieux pour la population et leurs biens y compris une rupture de courant pendant plusieurs semaines.

PREVENTION ET PREVISION DES INCENDIES: 32 éléments des forces de sécurité maliennes formés

A Sévaré, 32 éléments des Forces de sécurité maliennes ont bénéficié d’une formation sur la prévention et la prévision des incendies. L’objectif était de renforcer leurs capacités opérationnelles en la matière. De juillet à septembre 2019, 1 225 éléments des Forces de sécurité maliennes dont 120 femmes ont bénéficié de programmes de renforcement des capacités, initiés par UNPOL.

LUTTE CONTRE L’INSECURITE : Plus de 1600 patrouilles réalisées par les FAMa et la Minusma

Après 11 mois de service dans la région de Mopti, les Casques bleus togolais de la MINUSMA ont conduit 600 patrouilles de longue portée et 1 045 patrouilles de proximité. Un seul objectif : la protection de la population civile. 139 membres de l’Unité de police constituée du Togo, dont 12 femmes, ainsi que 5 femmes sur les 27 officiers de police individuels venant de 13 différents pays ont reçu, le 4 septembre 2019, la médaille des Nations unies en reconnaissance de services méritoires rendus en faveur de la paix au Mali.

De même, 139 éléments de l’Unité de police constituée du Bangladesh dont 23 femmes, ont été décorés de la médaille des Nations unies pour services rendus en faveur de la paix, le 7 septembre 2019 au Quartier général de la MINUSMA, à Bamako. Déployés depuis le 4 octobre 2018, ils ont effectué plus d’un millier de patrouilles à Bamako dont 475 conjointement avec les Forces de sécurité maliennes. Ils ont également réalisé 135 escortes tout en s’acquittant de leur mission de protection du personnel et des installations des Nations unies.

Pour sa part, la Force a mené ces deux dernières semaines sur l’ensemble de sa zone d’opération, 1 514 patrouilles ainsi que 82 escortes intégrant les piliers civils et les autorités de la MINUSMA.

Rassemblés par Zan

 Soleil Hebdo

MaliwebNord-MaliPolitique
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Mahamat Saleh Annadif, accueille avec satisfaction la tenue des premiers ateliers de validation des termes de référence du Dialogue politique inclusif. Il encourage toutes les parties maliennes à s’investir dans cette échéance politique importante afin de trouver des solutions consensuelles...