Le processus de désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) pour les groupes armés du centre a commencé. Plus de 5 mille combattants ont été enregistrés et plus de 800 armes de guerre récupérées, affirme Oumar Dicko coordinateur de ce processus. Mais selon lui, les enregistrements se poursuivent. Objectif : permettre à tous ceux qui détiennent les armes de façon illégale d’être insérés dans le DDR. Selon le coordinateur du DDR, c’est le camp de Soufroulaye à Mopti qui va abriter les combattants enregistrés pour ce processus. « Ceux-ci sont à ce jour près de 5 mille éléments identifiés», indique le coordinateur.

Aussi, poursuit-il, plus de huit cents armes de guerre2 000 fusils de chasse et armes traditionnelles, 2 000 grenades défensives et offensives, plusieurs munitions de calibres différents ont été récupéré à ceux qui voudraient se joindre au processus. Cependant, il prévient que le gouvernement prendra des dispositionscontre ceux qui n’accepteraient pas de déposer les armes dans le cadre de ce processus. Enclenché depuis le 24 décembre dernier, le DDR du centre est un processus exceptionnel initié par le gouvernement suite à la montée des violences communautaires dans la région. Il vise à désarmer toutes les milices armées dans cette partie du pays.

Source: L’Aube

MaliwebNord-Mali
Le processus de désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) pour les groupes armés du centre a commencé. Plus de 5 mille combattants ont été enregistrés et plus de 800 armes de guerre récupérées, affirme Oumar Dicko coordinateur de ce processus. Mais selon lui, les enregistrements se poursuivent. Objectif : permettre...