A

Monsieur Le Gouverneur de la Région de Ménaka

  • Considérant que l’érection de Ménaka en région est une occasion pour les communautés de mieux s’organiser et s’autogérer,

 

  • Considérant la constitution de la République du Mali,
  • Considérant que le découpage actuel viole les textes en matière de décentralisation,
  • Considérant que la commission de découpage mise en place ne répond à aucun critère,
  • Considérant l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger qui prévoit que plusieurs entités peuvent s’unir et décider de leur destin dans un Mali Un et Indivisible,
  • Considérant le communiqué du Conseil des Ministres en date du 28 Février 2018 relatif à la création des communes dans les régions de Ménaka et Taoudenit,
  • Considérantque le découpage concernant la région de Ménaka et spécifiquement du Cercle de Ménaka n’a pas été inclusif,
  • Considérant la lettre de protestation en date du 8 Août 2017 initiée par les chefs de Fractions, de villages et cadres du Cercle de Ménaka relative aux propositions de création des communes de l’actuel Cercle de Ménaka,
  • Considérant l’avis de réunion sans numéro du Préfet du Cercle de Ménaka en date du 6 juillet 2017,
  • Considérant que la dite réunion n’a jamais eu lieu avec la convocation des mêmes acteurs,
  • Considérant que toutes les communes créées à savoir Tabankort, Infoukaretane, Tinabaw et Inazole sont sélectivement choisies et situées dans la zone sud-ouest du Cercle suivant l’appartenance politique (deux communes pour une même fraction)
  • Considérant que les communautés vivant dans la zone nord-ouest, nord-est, est, sud-est du Cercle de Ménaka composées de 22 Fractions et sept villages n’ont pas été prises en compte dans le découpage actuel selon leur volonté de vivre ensemble et ce malgré la constitution de dossiers de création des Communes dument établis et remis au représentant de l’état,
  • Considérant le caractère sélectif et la volonté manifeste d’exclusion entretenue et soutenue depuis plusieurs décennies,
  • Considérant que près de 90% du territoire du Cercle de Ménaka et des Communautés a été laissé pour compte dans le découpage actuel,
  • Considérant les injustices dont sont victimes certaines communautés au profit d’autres,
  • Considérant qu’un découpage nécessite l’implication de tous,
  • Considérant que le découpage actuel ne prend en compte qu’une minime partie d’un cercle aussi vaste,
  • Considérant que le même découpage a été fait sans l’impliquer des responsables des communautés,
  • Considérant que des correspondances ont été adressées à qui de droit pour attirer l’attention sur l’impérieuse nécessité d’impliquer les responsables de ces communautés,

Nous populations lésées du Cercle de Ménaka,

  • Informons l’opinion nationale et internationale que le découpage pris en conseil des ministres est contraire à l’esprit de l’accord d’Alger et hypothèque dangereusement les relations inter communautaires et la tenue des élections.

Au moment où les espoirs d’une paix pointent à l’horizon il est inadmissible que l’état décide en lieux et places des communautés sans leur consentement.

Par conséquent nous exigeons que l’ensemble des demandes de créations des communes que nous avons formulées soient prises en compte.

Pour se faire, nous userons de tous les moyens légaux pour que nous soyons dans nos droits

AMPLIATIONS

ASSEMBLEE NATIONALE

MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE

MOUVANCE PRESIDENTIELLE

PARTIS POLITIQUES DE L’OPPOSITION

AMDH

MINUSMA

BARKHANE

MEDIATION

AUTORITES INTERIMAIRES

PLATEFORME

CMA

MSA

PRESSE NATIONALE ET INTERNATIONALE

 

 

Ménaka le 6 Mars 2018

Ont signé : Nanout Kotia Cadre, Sidi Alamine Ag Itiwatass Chef de fraction, Moussa Tiégoum Chef de village, Sidiyana Ag Agaly Chef de fraction, Eglass Ag Barka Chef de fraction, Altanata Ag Itiwara Notable, Houmeidi Ag Wirifoud Chef de fraction, Zilkifly Ag Hamma Leader, Salah Ag algameyri Leader, Adoum Ag Ahmoudou Chef de fraction, Sidi Mohamed Ag Issiwahar Leader, Sidi Barka Cadre, Issouf Ag Inkarkarene Cadre, IssoufySotbar Cadre, Rabah Ag  Cadre, Hamma Fateta Notable, Achkounine Ag Idalyallah Cadre, Moussa Mazou Chef Haoussa, Achkounine Ag Bague Leader, Mahamad Ag Ingatane Leader, Baba Oumar Cadre, Hamadou Ag Alhassane Leader, Intibicrene Ag Saloum Cadre, Mohamed Ag Issafeytane Ladre, Alousseini Ag Agaly Ladre, Mohamed Ag Alassane Cadre, Mohamed Ag Intabakatt Ladre, Moussa Ag Amini Leader, Mahamidou Yacouba Leader, Djibrilla Moussa Cadre, AliouTiégoum Cadre, Aly Waidrago Cadre, Harouna Ibatane Yattara Cadre, Issouf Wattara Cadre, Sidi Ag Assoultane Ladre, Almahadi Ag Intabakatt Cadre, Sidiham Ag Tarou Leader, Assalim Ag Ehatt Leader, Houssa Ag Awinad Leader, Agouzoum Bogoly Leader, Ibrahim Alakaye Leader, Adou Mazou Leader, Hamani Maijaha Notable, Amadou Hamani Cadre, Ingatane Ag Bada Notable, Mohamed Hamma Cadre, Boubacer Ag Hamadiknane Leader, Hilil Ag Bihiki Leader, Bolla Ag Abdoulhader chef de fraction, Houzeyfata Ag Azmougada Leader, Hamadhamdou Ag Habaye Leader, Moussa Ag Inamoud Chef de Fraction, Sidi Mohamed Ag Mohamedine Chef de Fraction, Mada Wallet Bihiki Femme Leader, Gaichata Wallet Garab  Femme Leader, Amoukoussou Wallet Femme Leader

Source: L’ Aube

MaliwebNord-Maliminusma
A Monsieur Le Gouverneur de la Région de Ménaka Considérant que l’érection de Ménaka en région est une occasion pour les communautés de mieux s’organiser et s’autogérer,   Considérant la constitution de la République du Mali, Considérant que le découpage actuel viole les textes en matière de décentralisation, Considérant que la...