Tenenkou, 02 décembre (AMAP) Des communautés du Cercle de Tenenkou ont signé, au cours d’un atelier, à Mopti, les 28 et 29 novembre, des chartes locales pour la cohésion sociale qui ont pour but de contribuer à l’instauration du vivre ensemble et de la cohésion sociale dans les six communes du Projet de renforcement de la résilience sécuritaire et la prévention des conflits intra et intercommunautaire pour la cohésion sociale et la paix dans les régions de Ségou et Mopti.

Ces engagements communautaires concernent les communes de Togueré Coumbé, Diafarabé, Ténenkou, Diondiori, Karéri, Toguéré Kotia, du cercle de Tenenkou. Ses objectifs sont, entre autres, de promouvoir le dialogue social, l’intermédiation, de réguler la compétition autour des ressources naturelles et de prévenir les conflits liés à cette compétition.

Le Projet de renforcement de la résilience sécuritaire et de la prévention des conflits Intercommunautaires pour la cohésion sociale et la paix dans les régions de Mopti et de Ségou, dont l’objectif principal est de contribuer à la restauration d’une paix durable dans sa zone d’intervention, est une contribution aux efforts de restauration de la paix et de relance économique dans le Centre du Mali, avec l’appui du PNUD, ONU-Femmes et le Centre national de promotion du volontariat au Mali(CNPV).

Oumar Touré, représentant le directeur général du CNPV, a indiqué que la signature des chartes locales de paix entre tous les fils des collectivités cibles est le couronnement d’un processus qui a duré, environ 24 mois. Elle a impliqué l’ensemble des acteurs concernés : chefferies traditionnelles, élus locaux, administration, forces de sécurité, volontaires communautaires de la paix, les membres des laboratoires et des mécanismes inter et intra-communautaires, les jeunes et les femmes, les leaders communautaires et religieux.

Le représentant du gouverneur, Kantara Diawara, a, pour sa part, salué l’initiative qui s’inscrit en droite ligne des actions prioritaires des autorités régionales et nationales. Il adressé ses « vifs remerciements aux partenaires financiers à travers les structures de mise en oeuvre, le CNPV et les ONG Carrefour du Développement CARD et ODI-SAHEL, en leur assurant du soutien total de la Région pour la réussite et l’atteinte des objectifs du projet.

Le coordinateur régional du CNPV, Amadou Coulibaly, a fait une présentation succincte des succès, à mi-parcours, du projet qui a fait l’objet d’une demande de prorogation par les communautés et acceptée par les bailleurs. Selon cette présentation, le projet, en 8 mois, a recruté 65 volontaires communautaires de la paix, a mis en place 13 mécanismes inter et intracommunautaires et le même nombre de laboratoires de la paix et le financement de 52 initiatives conjointes d’Activités génératrices de revenus (AGR) pour plus de 2.600 personnes.

Selon le maire de la Commune urbaine de Ténenkou, Allaye Cissé, avec les AGR, les volontaires communautaires de la paix issus du terroir, des résultats probants ont été atteints dans toutes les communes du cercle dans le domaine tant du relèvement de l’économie locale que de la prévention et de la gestion des conflits et, surtout, dans le domaine de la médiation.

« C’est bien pour ces raisons que nous avions souhaité et obtenu, à défaut de pérennisation, un rallongement de quelques mois au profit des communautés ébranlées », a-t-il dit avant la signature des chartes avec les élus, les religieux, les femmes, les jeunes et une séance d’appropriation des activités en vue.

DC/MD (AMAP)

MaliwebNord-Mali
Tenenkou, 02 décembre (AMAP) Des communautés du Cercle de Tenenkou ont signé, au cours d’un atelier, à Mopti, les 28 et 29 novembre, des chartes locales pour la cohésion sociale qui ont pour but de contribuer à l’instauration du vivre ensemble et de la cohésion sociale dans les six communes...