Des sources concordantes font état de la disparition d’un gendarme aux environs de Boni. L’homme a été enlevé entre Boni et Nokara par des individus armés non identifiés. Après leur forfait, ils ont disparu dans la nature. Des recherches ont été engagées pour retrouver le porté disparu. Sans succès.

Plusieurs hommes armés circulant en pick-up et motos sont signalés depuis le 1er juin  derrière une colline à l’ouest de Boni.  Ces assaillants décrits comme étant affiliés à la Katiba Ansar Eddine Macina menaceraient de lancer des attaques contre certaines localités du cercle de Douentza, du Gourma et le long de la frontière avec le Burkina Faso.

Les résidents de cette partie du pays ont beaucoup souffert de l’éclatement de la crise sécuritaire et politique de 2012. Des attaques aux engins explosifs improvisés ont décimé une bonne partie de cette population. Une cinquantaine de personnes ont été tuées en 2018 après le passage de leur véhicule sur un EEI. Les victimes, pour la plupart des forains venaient du Mali et du Burkina Faso. Leur véhicule a explosé à quelques encablures de Boni.

Plusieurs attaques kamikazes ont coûté la vie à de nombreuses personnes dans les environs de Boni, le Gourma et à la frontière avec le Burkina Faso.

A.D

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Mali
Des sources concordantes font état de la disparition d’un gendarme aux environs de Boni. L’homme a été enlevé entre Boni et Nokara par des individus armés non identifiés. Après leur forfait, ils ont disparu dans la nature. Des recherches ont été engagées pour retrouver le porté disparu. Sans succès. Plusieurs...