Entre un chef de la diplomatie adulé, d’une part, qui redonne de la dignité à la Nation en remettant dans leurs petits souliers ceux qui ont trimballé le Mali dans la boue ; d’autre part, ceux qui pensent qu’il se trompe de combat et d’adversaire ; l’abandon du champ médiatique par les autorités, pendant qu’il est largement investi par le MNLA pour répandre son utopie séparatiste, les Maliens sont divisés.

Lisez quelques réactions.

QUE VEULENT LES MALIENS À LA FIN ?

Pendant plus de 7 ans, nous avons été trimballés dans la boue par les enfants gâtés de la République. Des enfants qui ont étudié dans nos écoles publiques, qui ont eu des bourses d’études MADE IN MALI, qui ont voyagé avec des passeports Maliens. À cause de la Conjoncture politique et sécuritaire de l’époque, ces mêmes enfants ont été utilisés contre le Mali par l’impérialisme français. Ils se sont associés à des Bandits criminels pour égorger et tuer nos porteurs d’uniformes. Des images qui ont fait le tour du monde. Pendant des années ces enfants gâtés de la République ont bénéficié du soutien déguisé ou affiché de la France sous les yeux de la Communauté internationale. Ces mêmes enfants gâtés ont parcouru le monde pour vilipender et ternir l’image du Mali. Des tribunes leur ont été offertes pour cracher sur le Pays qui les a vu naître et grandir. À l’époque nous avions tous été choqués de voir ces jeunes gens se pavaner en piétinant le MALI en toute impunité. Nous avons reproché à la diplomatie malienne sa mollesse et sa passivité face aux événements. Nous nous sommes plaints du manque de réaction de notre gouvernement et de nos diplomates. Certains Maliens ont reproché à Tiébilé Dramé et au PARENA d’être des ennemis du Mali, leur reprochant surtout leurs critiques soutenues contre le régime d’IBK. Ils ont notamment reproché à l’opposition d’être stérile et de ne pas faire de propositions.

Après un appel du pied du Président de la République et un accord politique inédit, certains ténors de l’opposition à l’instar de Tièbilé Dramé ont fait leur entrée au Gouvernement. Depuis sa nomination, M. Dramé a redonné de la dignité à la Nation Malienne en remettant dans leurs petits souliers tous les ennemis de la Paix au Mali. Aujourd’hui, ces mêmes Maliens reprochent à l’homme ses prises de position franches, sans ambages et sans détour. Prétextant que le Mali serait faible militairement, ils reprochent à Tièbilé ses prises de position trop directes.

Que vous voulez-vous chers camarades ? Que nous continuions à courber l’échine devant l’ennemi ? Que n’avons-nous pas fait pendant ces dernières années pour plaire aux enfants gâtés de la C.M.A et de la communauté Internationale ? À quoi ont servi toutes ces ignominies ? Si le Mali n’est toujours pas armé suffisamment après 6 années de guerre, alors nous pouvons dire adieu à notre souveraineté et ceci ne saurait être de la faute de l’actuel Ministre des Affaires étrangères, le Bélier Blanc.

IL EST TEMPS DE S’ASSUMER ET DE SAVOIR CE QUE NOUS VOULONS. ALORS MERCI AU BÉLIER BLANC D’AVOIR REDONNÉ UN COUP DE PEPS À LA DIPLOMATIE MALIENNE ET DE DIRE TOUT HAUT CE QUE LES MALIENS PENSENT TOUT BAS.

[I Ni Tché Saga Djigui Djèma, Allah ka Barika don i là]

Source: info-matin.

MaliwebNord-Malimnla
Entre un chef de la diplomatie adulé, d’une part, qui redonne de la dignité à la Nation en remettant dans leurs petits souliers ceux qui ont trimballé le Mali dans la boue ; d’autre part, ceux qui pensent qu’il se trompe de combat et d’adversaire ; l’abandon du champ...