Les élections législatives du 29 Mars 2020 à Tombouctou se sont déroulées dans des conditions peu orthodoxe. Le maire de la commune de Salam et son adjoint ont décidé d’appeler la population a boycotté les élections. Ces cadres de l’Adema PASJ et du RPM ont joué sur le nerf de la population Tombouctienne en volant les élections au profit de leurs partis.

Ces événements se sont déroulés le jour des législatives entre 08 h du matin et 18 h du soir. Le Maire de la commune de Salam région de Tombouctou non moins Président du Collège Transitoire de Taoudéni Mohamed Taher Ould Elhaj et son adjoint El Habib Ould BADI qui est aussi secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (RPM) de ladite localité ont organisé un plan bien ficelé pour venir en aide au parti au pouvoir. Les deux personnalités jouies de leurs influences pour inciter la population à bouder les législatives.

L’objectif était bien simple, empêché la communauté Arabe qui a pour fief Salam et une partie de Ber à porter main forte à leur candidat à travers le vote. D’ autant plus que l’affluence de la population au niveau de ces deux localités est grandiose. Selon les indiscrétions, le maire et son acolyte d’adjoint auraient perçus une coquette somme de 18 millions de F CFA pour cet acte diligemment faufilé. Un acte qui pousse la population à remettre en cause la crédibilité de ces élections. Du côté des candidats malheureux, nombreux sont cela qui ont assisté à la perte des voix au profit du parti des tisserands. Car si la base des autres candidats est mis hors-jeu, le RPM peut immédiatement célébrer sa victoire.

 

Selon les mêmes sources, le maire de la commune de Ber Mohamed Ould Badidit Habou aussi aurait reçu un pot-de-vin pour laisser libre court au vol. Dans la commune de Ber, 10 bureaux de vote ont été saisi par l’un des chefs de l’armée reconstituer à cause de cette fraude cuisante. A l’heure où nous mettons ce papier sous presse, les candidats s’organisent en pompe pour demander l’annulation pure et simple des élections qui selon plusieurs personnes ne reflète en aucun cas le souhait et l’aspiration de la population de Tombouctou.

A noté que sur 75 945 inscrits, c’est 36 960 personnes seulement qui ont voté
d’où 705 bulletins nuls et 36 255 suffrage exprimés. Le RPM est provisoirement
à la tête avec 17 526 suivi par l’Adema PASJ 5 586.
Affaire à suivre…

Abdrahamane Baba Kouyaté  Pour Niarela.Net

 

MALIACTUmaliwebNord-Mali
Les élections législatives du 29 Mars 2020 à Tombouctou se sont déroulées dans des conditions peu orthodoxe. Le maire de la commune de Salam et son adjoint ont décidé d’appeler la population a boycotté les élections. Ces cadres de l’Adema PASJ et du RPM ont joué sur le nerf...