Deux semaines après, on en sait désormais davantage sur les attaques terroristes très meurtrières contre les positions de l’armée à Mondoro et à Boulkessi. On savait que le coup a été préparé de longues dates et a bénéficié du concours des combattants venus du Niger, du Burkina Faso et du Nord du Mali. Mais il a surtout bénéficié de complicités locales avec la présence pendant plusieurs jours “d’éclaireurs” des jihadistes qui auraient même pris des photos.

Parmi les éclaireurs et les complices, on retrouve des femmes dont les rôles ont été décisifs même s’il n’est pas recommandé d’en donner les détails pour des raisons de sécurité….Lire la suite sur Aumali

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

MaliwebEditorialNord-Mali
Deux semaines après, on en sait désormais davantage sur les attaques terroristes très meurtrières contre les positions de l’armée à Mondoro et à Boulkessi. On savait que le coup a été préparé de longues dates et a bénéficié du concours des combattants venus du Niger, du Burkina Faso et...